L’ancien ministre péquiste Richard Le Hir s'est éteint à l’âge de 71 ans

L’ancien ministre du Parti québécois Richard Le Hir est décédé dimanche des suites d’un accident vasculaire cérébral (AVC) à l’âge de 71 ans.

Selon le journaliste Pierre Schneider, qui était un ami de M. Le Hir, l’ancien député péquiste a été hospitalisé pendant quelques jours, après avoir été découvert dans sa maison du quartier Ahuntsic à Montréal, par un de ses proches, Jean-Claude Pomerleau.

En entrevue à La Presse canadienne, Pierre Schneider a expliqué que M. Le Hir a été découvert près de 36 heures après qu’il eut été victime d’un AVC

« C’était un être attachant, très cultivé, c’est une perte, surtout pour le mouvement indépendantiste québécois. Je retiens sa combativité, sa capacité et sa rigueur intellectuelle », a déclaré son ami qui regrette de ne pas avoir eu le temps de lui dire adieu.

Richard Le Hir était un collaborateur régulier du site Internet indépendantiste Vigile.net.

Élu député du Parti québécois dans Iberville en 1994, il a été ministre délégué à la Restructuration dans le cabinet de Jacques Parizeau du 26 septembre 1994 au 9 novembre 1995.

Il démissionna du caucus du Parti québécois le 8 décembre 1995, quelques semaines après le référendum sur la souveraineté et il ne s’est pas représenté à l’élection de 1998.

En 1997, il publia un livre intitulé La prochaine étape, le défi de la légitimité ; en 2012, il écrit l’essai Desmarais : la dépossession tranquille ; et en 2013, il publia le livre Charles Sirois, l’homme derrière François Legault.

Né à Versailles, en France, Richard Le Hir a aussi été avocat, administrateur et conseiller en gestion.