Le cabinet fantôme de Québec solidaire

Gabriel Nadeau-Dubois sera le porte-parole sur les enjeux d’éthique et d’éducation supérieure.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Gabriel Nadeau-Dubois sera le porte-parole sur les enjeux d’éthique et d’éducation supérieure.

Québec solidaire a annoncé mardi que sa chef parlementaire, Manon Massé, devient critique des affaires autochtones, des changements climatiques et de la réforme du mode de scrutin. Le leader parlementaire Gabriel Nadeau-Dubois devient quant à lui porte-parole sur les enjeux d’éthique et d’éducation supérieure.

QS a confié à Vincent Marissal les questions liées aux finances et au revenu. Le parti a aussi désigné Sol Zanetti porte-parole sur les questions de santé, de souveraineté et de relations intergouvernementales canadiennes.

Catherine Dorion devient quant à elle responsable en matière de culture nationale, d’affaires internationales et de solidarité intergénérationnelle. Ruba Ghazal s’occupe des dossiers liés à l’environnement, à l’économie et aux transports.

Le député de Laurier-Dorion, Andrés Fontecilla, s’exprimera surtout sur les enjeux d’immigration, d’interculturalisme et de logement.

L’élue abitibienne Émilise Lessard-Therrien obtient quant à elle les dossiers de l’agriculture, des ressources naturelles et des affaires municipales.

Sa collègue de Sherbrooke, Christine Labrie, devient porte-parole pour l’éducation, la famille et la condition féminine.

L'élu d'Hochelaga-Maisonneuve Alexandre Leduc est quant à lui responsable des questions liées au travail, à la solidarité sociale, la justice et la sécurité publique.