Dépouillement judiciaire dans Ungava: le gain de la CAQ est confirmé

Pour l’ensemble du Québec, la CAQ maintient donc son score de 74 députés, et le PQ plafonne à 10 députés.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Pour l’ensemble du Québec, la CAQ maintient donc son score de 74 députés, et le PQ plafonne à 10 députés.

De justesse, la Coalition avenir Québec (CAQ) a réussi lundi à conserver la circonscription d’Ungava, convoitée par le Parti québécois (PQ).

Le dépouillement judiciaire effectué dans cette circonscription du nord québécois a confirmé le fait que la CAQ y a remporté la victoire le 1er octobre.

Le résultat très serré du 1er octobre dans Ungava avait été contesté par le Parti québécois (PQ), qui nourrissait l’espoir de faire un gain dans cette circonscription auparavant libérale.

Mais la victoire du candidat de la CAQ, Denis Lamothe, le soir de l’élection générale, a été confirmée lundi, avec une mince majorité de 46 voix.

Pour l’ensemble du Québec, la CAQ maintient donc son score de 74 députés, et le PQ plafonne à 10 députés.

M. Lamothe a même augmenté légèrement sa majorité, qui passe de 44 voix à 46 voix, sur son adversaire péquiste, Jonathan Mattson.

Il s’agissait du troisième dépouillement judiciaire depuis la soirée électorale du 1er octobre.

Dans Gaspé, le PQ a fait un gain sur le Parti libéral du Québec (PLQ), alors que la candidate péquiste, Méganne Perry-Mélançon, a finalement défait le candidat Alexandre Boulay, avec 41 voix de majorité. Le soir de l’élection, M. Boulay avait été déclaré gagnant avec une majorité de 132 voix.

Et dans la circonscription des Îles-de-la-Madeleine, le candidat du PQ, Joël Arseneau, élu le 1er octobre, a maintenu sa faible avance sur la candidate du PLQ, Maryse Lapierre, avec 15 voix de majorité.