Le DGEQ appelle à la vigilance face aux fausses informations

Selon la loi, il est formellement interdit de proposer une rémunération quelconque pour encourager une personne à aller voter.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Selon la loi, il est formellement interdit de proposer une rémunération quelconque pour encourager une personne à aller voter.

À la veille du scrutin, Élections Québec a mis en garde la population contre des appels téléphoniques automatisés annonçant un report du vote dans la province.

« Des appels automatisés véhiculeraient de l’info indiquant que les élections sont reportées. Il s’agit d’une fausse information. Les élections auront lieu comme prévu demain, le 1er octobre », a indiqué Élections Québec sur son site Internet ainsi que sur ses comptes Twitter et Facebook, dimanche après-midi.

Les appels en question conseilleraient aux citoyens de plutôt se déplacer le 2 octobre pour aller voter, précise Ahissia Ahu, porte-parole du Directeur général des élections du Québec (DGEQ). « On a rectifié la situation dès qu’on nous a mis au courant des appels aujourd’hui, mais impossible pour le moment de savoir qui se cache derrière ces appels-là », explique-t-elle.

Plus tôt dans la journée, le DGEQ avait aussi appelé les Québécois à rester vigilants alors que des messages textes frauduleux circulaient. Envoyés prétendument par Élections Québec, les messages encourageaient les citoyens à aller voter en échange d’une compensation financière. Il s’agit d’une fraude bancaire, prévient le DGEQ.

« Important ! Un faux message texte circule présentement. Sachez qu’en aucun cas, Élections Québec ne demanderait une rétribution ou n’offrirait une rémunération liée à l’exercice du droit de vote aux élections générales », peut-on lire sur le site et les réseaux sociaux du DGEQ.

Selon la loi, il est formellement interdit de proposer une rémunération quelconque pour encourager une personne à aller voter.

D’après Ahissia Ahu, les messages frauduleux circulaient déjà au début de la campagne électorale, et le DGEQ avait déjà publié un avertissement. Ils sont réapparus dans les derniers jours.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.