Les promesses des partis sont-elles financièrement réalisables?

Les promesses des partis permettront-elles d’arriver à un budget équilibré ou risquent-elles de creuser le poids de la dette?
Illustration: Le Devoir Les promesses des partis permettront-elles d’arriver à un budget équilibré ou risquent-elles de creuser le poids de la dette?

Si chaque parti réalise ses promesses de campagne, dans quel état se trouveront les finances du gouvernement à la fin du prochain mandat, c’est-à-dire à l’horizon 2022-2023 ?

À partir de l’état des finances du Québec, de l’évaluation des revenus et des dépenses de la province lors des quatre prochaines années, nous avons mis à l’épreuve les promesses des candidats.

 

On a ainsi vérifié si la maternelle 4 ans de la CAQ, la gratuité scolaire de QS, les places en service de garde subventionnées du PLQ, ou encore les soins à domicile pour les aînés du PQ permettront d’arriver à un budget équilibré, ou si certaines promesses risquent de creuser le poids de la dette.