Régime forestier: Legault veut des droits de coupe plus longs

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le Québec s’est doté d’une nouvelle loi en avril 2010 sur la gestion des forêts.

Chibougamau — Le chef de la CAQ, François Legault, s’engage à modifier le régime forestier afin de permettre à l’État d’octroyer des droits de coupe d'« au moins trois ans » à des gros joueurs de l’industrie. « Je n’exclus pas d’aller à cinq, même à 10 ans […] en échange d’un engagement d’investissement à long terme », a-t-il mentionné au terme d’une visite éclair des installations de Chantiers Chibougamau, mardi. « Il faut que ce soit donnant-donnant », a-t-il insisté. Les petits joueurs de l’industrie se trouveraient désavantagés par les modifications proposées par la CAQ. « Si on veut des entreprises qui sont capables d’être compétitives avec les entreprises des autres provinces, des autres pays, bien, il faut qu’elles investissent des millions », a dit M. Legault.