Les chefs ouvrent leurs livres

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a dévoilé des avoirs d’un peu moins de deux millions de dollars, lundi.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a dévoilé des avoirs d’un peu moins de deux millions de dollars, lundi.

À une semaine du scrutin, les chefs des principaux partis politiques ouvrent leurs livres — par souci de transparence, soulignent-ils. Leurs actifs varient de 41 320,08 $ à 9 866 000 $.

La co-porte-parole de Québec solidaire (QS), Manon Massé, a été la première à s’exécuter. « Je m’y prête très facilement. Je veux dire : je n’ai rien à cacher », a-t-elle déclaré. « Puis, je pense que ça donne des indicateurs pour la population, et les gens vont voir la grande différence entre nous », a-t-elle ajouté.

CELI : 10 043,22 $, REER (Banque) : 4721,04 $, REER (Fondaction CSN) : 1026,83 $, REER (Fonds de solidarité FTQ) : 25 528,99 $. La travailleuse communautaire, qui a été élue à l’Assemblée nationale au printemps 2014, détient des épargnes totalisant 41 320,08 $ mais aucune propriété. « Le bilan de Mme Massé ressemble à celui de nombreux Québécois », a fait valoir l’attachée de presse de QS.

Même si cela ne lui « plaît pas particulièrement », le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a pour la seconde fois en quatre ans et demi diffusé le bilan de ses actifs. Ceux-ci s’élèvent à 9,866 millions de dollars.

Le couple François Legault-Isabelle Brais possède une propriété dans l’arrondissement Outremont évaluée à plus de 4,6 millions par la Ville de Montréal et des obligations d’épargne du Québec d’une valeur marchande de 5,8 millions en date du 31 juillet dernier.

En contrepartie, il dispose d’une marge de crédit hypothécaire de 471 000 $. « Je pense que c’est rendu une norme de dévoiler [ses] actifs, d’être complètement transparent », a déclaré le cofondateur d’Air Transat, après la visite de l’usine Uniboard, à Mont-Laurier, lundi. Il s’était prêté au même exercice lors de la campagne électorale de 2014. « C’est une obligation que je me donne. »

Le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, a dévoilé des avoirs d’un peu moins de deux millions. « C’est essentiellement de faire des piges, écrire des livres, faire des conférences, et être économe », a-t-il expliqué aux médias à Sainte-Agathe-des-Monts.

Le chef du PQ a qualifié de « sains » ses avoirs. « Il me reste une hypothèque à payer, j’ai une marge de crédit. J’ai beaucoup d’argent dans les régimes d’épargne-étude pour les enfants, c’est un gros morceau. » M. Lisée a touché un héritage d’environ 150 000 $ au décès de son père en 1992, mais « l’essentiel [de ses avoirs] vient de [son] travail. Certains de mes livres se sont très bien vendus, vous savez ! » a-t-il dit à la blague.

Enfin, le chef du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard, détient un avoir net de 441 919 $, dont 149 445 $ gagnés comme médecin spécialiste. Il détient un REER de 230 512 $ et un CELI de 25 990 $.

Le premier ministre est également copropriétaire d’une résidence à Saint-Félicien, dont la valeur est estimée à 245 000 $, et, jusqu’à tout récemment, il disposait aussi d’un bateau de plaisance. Celui-ci a coulé au cours de l’été. En revanche, M. Couillard a des « impôts latents » de 187 584 $ et un emprunt hypothécaire de 27 967 $.

Avec Guillaume Bourgault-Côté et Marie-Michèle Sioui