Enfants handicapés: le PQ emboîte le pas

Après les libéraux et les caquistes, c’était dimanche au tour du Parti québécois de proposer d’élargir le programme de Supplément pour enfant handicapé nécessitant des soins exceptionnels (SEHNSE). Le PQ a dévoilé une série d’engagements pour « aider les personnes [autistes ou handicapées], les familles et les organismes qui les aident ». À terme du prochain mandat, le PQ promet 60 millions par an pour améliorer les services aux personnes vivant avec une déficience intellectuelle ; 60 millions pour les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme ; et 24 millions pour améliorer le SEHNSE. Ce programme créé en 2016 offre un maximum de 962 $ par mois pour les cas très lourds : les trois partis estiment qu’il faut mieux couvrir les cas qui sont lourds sans être extrêmes.