Couillard de passage chez lui, à Roberval

Samedi, le premier ministre Philippe Couillard était à Québec.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Samedi, le premier ministre Philippe Couillard était à Québec.

Philippe Couillard a profité d’un nouvel arrêt dans la circonscription de Roberval pour présenter une série d’engagements.

Il a joué à fond la carte du premier ministre, promettant notamment d'« améliorer les routes d’accès aux petites municipalités », comme il l’avait fait lors de son premier séjour au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Il disait avoir chéri sa circonscription comme l’ex-premier ministre fédéral Jean Chrétien le faisait avec Saint-Maurice. Plus de 250 millions de dollars ont été investis dans Roberval sous sa gouverne, rappelle-t-il.

« Dans un deuxième mandat, je continuerai de donner le meilleur de moi-même au comté de Roberval et je soutiendrai la réalisation de projets porteurs pour notre belle région », a-t-il lancé lors d’une conférence de presse sur la place de la Traversée, Roberval.

Le chef du Parti libéral du Québec s’engage notamment à favoriser la diversification de l’économie de son patelin, Saint-Félicien, en agrandissant le parc agrothermique.

Le « bleuet blanc » a été élu dans Roberval en 2014 avec plus de 7000 voix de majorité sur le député sortant, le péquiste Denis Trottier.

La Coalition avenir Québec constitue, cette fois-ci, son principal adversaire.

D’ailleurs, M. Couillard a officialisé sa candidature en remettant sa déclaration de candidature au directeur du scrutin de Roberval, dimanche matin. Celle-ci comprenait la signature de « près de 200 électeurs », soit le double du nombre exigé par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ). « Je suis bien content de ça », a lancé le candidat.

L’autobus de campagne mettra le cap dimanche après-midi vers La Baie, dans la circonscription de Dubuc.