Les promesses électorales des partis politiques dans Saint-Laurent

Que proposez-vous comme engagement pour les familles nombreuses qui ont besoin de services dans la circonscription de Saint-Laurent ? Propos recueillis par Lisa-Marie Gervais.

Québec solidaire : « L’éducation et les frais qui l’entourent pèsent très lourd dans le budget des familles. Québec solidaire propose la gratuité scolaire du CPE au doctorat pour s’assurer que les moyens financiers ne soient jamais un frein à l’éducation des jeunes. Pour une famille de trois jeunes enfants, la gratuité représente une économie de 1700 $ par année. Instaurer la gratuité scolaire est un choix politique. C’est une question de priorité. »

La Coalition avenir Québec : « Un gouvernement de la CAQ créera “l’allocation famille”. Actuellement, le système est inéquitable. Plus on a d’enfants, moins on reçoit par enfant. Ça n’a aucun bon sens. Nous allons aider les familles en remettant plus de 760 millions de dollars dans leurs poches. Avec cet engagement, les familles du Québec ayant deux enfants ou plus, comme celles qui habitent dans la circonscription de Saint-Laurent, recevront une allocation supplémentaire. Par exemple, celles qui ont un revenu familial de 107 000 $ ou moins toucheront 1200 $ de plus par enfant à compter du deuxième. »

Elias Dib Nicolas, candidat du Parti québécois dans Saint-Laurent : « Nous voulons donner de l’oxygène aux familles de Saint-Laurent. Avec le Parti québécois, c’est clair : c’est un tarif unique de 8,05 $ en CPE pour le premier enfant, et de 4 $ pour le deuxième. Pour le troisième et les suivants, ce sera gratuit. Pour ce qui est du logement, le Parti québécois est conscient que, d’année en année, l’accès à la propriété sur l’île de Montréal devient de plus en plus difficile. Pour les familles qui n’ont pas les moyens de devenir propriétaires, nous voulons miser sur la construction de nouveaux projets locatifs à prix modique. »

Catherine Maurice, responsable des communications de la campagne : « Le PLQ s’est engagé à faciliter la vie des familles. Nous avons annoncé un soutien financier aux familles de jusqu’à 300 $ annuellement par enfant, la gratuité des services de garde certifiés pour les enfants de 4 ans, une couverture universelle de base des soins dentaires pour les jeunes jusqu’à l’âge de 16 ans, ainsi que l’ajout d’une seconde carte d’assurance maladie pour les parents d’enfants de moins de 14 ans. Il s’agit de mesures concrètes pour faciliter la vie des familles du Québec et leur donner plus de temps. »

Consultez la suite du dossier