Gertrude Bourdon semble prête à contourner les règles, dit Lisée

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée

Sainte-Marie-Madeleine — La candidate libérale Gertrude Bourdon semble prête à contourner les règles pour en arriver à ses fins, a déclaré le chef péquiste Jean-François Lisée.

Il a formulé ce commentaire vendredi lorsqu’il s’est fait interroger sur une enquête réalisée par le bureau d’enquête du Journal de Montréal. Il y était révélé que le CHU de Québec, alors qu’il était dirigé par Mme Bourdon, a fractionné des contrats pour en faciliter l’octroi à une entreprise, contrevenant aux règles de gestion du Conseil du trésor.

Un truc vieux comme le monde, a commenté M. Lisée, répondant aux questions des journalistes après avoir visité la ferme Jodoin fils, à Sainte-Marie-Madeleine, en Montérégie.

Selon le chef, cela démontre que la candidate libérale « est prête à contourner les règles pour arriver à ses fins ».

Il ne s’agit pas de la première critique du chef du Parti québécois contre Mme Bourdon, pressentie par le chef libéral Philippe Couillard pour être sa future ministre de la Santé.

Lorsqu’il a été connu que la candidate avait d’abord considéré se joindre à la CAQ avant de faire volte-face et passer aux libéraux, M. Lisée avait déclaré qu’elle était le « symbole de l’indécence politique ».

Après avoir participé à une conférence de presse pour souligner le front commun des différentes formations politiques québécoises pour protéger la gestion de l’offre, M. Lisée a visité la ferme Jodoin et se rendra ensuite en Haute-Côte-Nord.