Taxes scolaires: les choix de la CAQ ont évolué, dit Legault

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a confirmé dimanche matin qu’un gouvernement Legault mettrait en place un taux unique de taxe scolaire sur l’ensemble du territoire québécois.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a confirmé dimanche matin qu’un gouvernement Legault mettrait en place un taux unique de taxe scolaire sur l’ensemble du territoire québécois.

Après les prématernelles 4 ans samedi, au tour d’un autre thème connu de François Legault de faire son entrée dans la campagne électorale caquiste : l’uniformisation de la taxe scolaire, un engagement de près de 700 millions… mais nettement moins que ce qu’il promettait en 2014.

Le chef de la Coalition avenir Québec a confirmé dimanche matin qu’un gouvernement Legault mettrait en place un taux unique de taxe scolaire sur l’ensemble du territoire québécois (« soit le plus bas taux en vigueur actuellement), et qu’il compenserait le réseau de l’éducation pour les recettes fiscales en moins.

Le gouvernement libéral sortant a fait adopter récemment un projet de loi qui vise à établir un taux uniforme de taxation, mais à l’intérieur des régions. La CAQ propose plutôt un seul taux pour tout le Québec. La mesure serait implantée « progressivement sur quatre ans ».

Le plus bas taux en vigueur actuellement au Québec est de 0,10 $ par tranche de 100 $ d’évaluation foncière.

Changement de cap

En 2014, François Legault proposait l’abolition pure et simple des taxes scolaires. Dimanche, il a soutenu que le changement de cap caquiste était dû à un ensemble de facteurs.

« Oui, c’était un engagement, a-t-il reconnu. Et si j’avais été élu, je l’aurais réalisé. En 2018, on propose de remettre de l’argent dans le portefeuille. On va le faire d’une façon différente [par rapport à 2014]. En fin de compte, les gens seront gagnants avec la CAQ. Il est normal que d’une campagne à l’autre on réévalue nos positions. »

Il y a différentes mesures qu’on n’avait pas en 2014, mais qu’on considère comme importantes cette année

La promesse d’abolition des taxes scolaires était-elle une promesse à courte vue, avec le recul ? « Pas du tout, a répondu M. Legault. On avait choisi de concentrer nos efforts dans la taxe scolaire, cette année on répartit nos efforts. Une partie dans les allocations familiales, une partie dans les tarifs de garderie… »

M. Legault a par ailleurs souligné qu’il « aimerait être capable d’éliminer complètement [la taxe scolaire] en 2022, mais on va regarder quelles seront les marges de manœuvre à ce moment ».

Engagements connus

Concernant la décision de choisir tout simplement le plus bas taux en vigueur au Québec — et non pas un taux médian, par exemple —, M. Legault calcule qu’elle respecte l’« équilibre entre l’argent qu’on remet dans le portefeuille [des gens] et les investissements dans les services ». Le cadre financier de la CAQ ne sera pas dévoilé avec celui des libéraux, mais il sera balancé, a souvent dit M. Legault depuis le début de la campagne.

M. Legault a tenu son point de presse dimanche à cheval entre deux commissions scolaires à Terrebonne : une où des propriétaires paient 0,10 $ par 100 $ d’évaluation foncière, et l’autre qui paie plutôt 0,27 $. Ceux-là « ont perdu à la loterie libérale », a imagé le chef caquiste.

C’est la deuxième journée consécutive où la CAQ recycle des engagements connus. Samedi, M. Legault avait remis en avant l’idée de créer des prématernelles 4 ans pour tous, un thème qu’il martèle depuis plusieurs mois.

Il a renchéri dimanche : en réponse à des critiques du chef péquiste Jean-François Lisée, M. Legault a soutenu que toutes les classes créées pour accueillir les enfants seront de vraies classes, pas des roulottes — cela malgré les problèmes de surpopulation de plusieurs écoles.

La caravane caquiste visite quatre circonscriptions de la couronne nord de Montréal ce dimanche, dont trois qui appartiennent aux libéraux ou aux péquistes. Le 450 est considéré comme un territoire fertile pour la CAQ.

D’autres détails suivront.