La parole aux électeurs de La Peltrie et de Chauveau

Le temps d’un repas, Le Devoir a discuté avec des citoyens des circonscriptions de La Peltrie et de Chauveau, au nord de Québec, d’enjeux électoraux qui leur tiennent à coeur.

« Je serais tellement, mais tellement déçue que ça arrive, mais je pense que ça peut nous arriver un jour. On ne peut pas dire qu’on est à l’abri de ça. »

- Claire Boulé, gestionnaire à la retraite, à propos de Trump et des mouvements comme La Meute

« Je pense que le Parti québécois est le mieux positionné pour parler d’identité. Ils sont ceux qui ont le mieux développé le concept de laïcité. »

- Ghislain Théberge, gestionnaire à la retraite

 

 

« Pour la jeunesse, le PQ, c’est un parti de repli sur soi. Pour mes amis à Montréal, c’est un parti presque raciste. Il est vu comme un parti de Blancs, de Québécois de souche. »

- Claudel Babineau-Boulé, 30 ans, chargée de projet en environnement, qui a récemment quitté Montréal pour Québec

« Il faudrait parler du décrochage. Le pourcentage de décrocheurs ici par rapport à ce qu’on voit dans les autres provinces, c’est très élevé. Il faudrait trouver des manières de les ramener à l’école. »

« Les deux médecins qui donnent du dessert aux médecins, ça n’a pas passé. Ça n’est pas facile à oublier quand on sait le pourcentage de crème glacée qu’ils ont reçu. »

- Rémi-Martin Paquet, enseignant à la retraite

« Ce serait peut-être à l’avantage de la CAQ, du PQ et de Québec solidaire de parler de santé et de rappeler ce qui s’est passé pendant les dernières années. »

« La question de l’identité est complètement évacuée des préoccupations des jeunes à qui j’enseigne. Ils vont parler d’emploi, d’économie. »

- Sébastien Théberge, 46 ans, enseignant en formation professionnelle

« Mon conjoint a lâché son emploi parce qu’on n’est pas capables de trouver trois places au même service de garde. »

- Châtelaine Beaudry, 40 ans, ingénieure au gouvernement du Québec, mère de trois enfants

Consultez la suite du dossier