Le D-Tour électoral: la parole aux électeurs de Prévost

Le temps d’un repas, Le Devoir a discuté avec des citoyens de Prévost d’enjeux électoraux qui leur tiennent à cœur.

 

« La santé et l’éducation. Il y a eu des pertes durant les dernières années. J’entends beaucoup les citoyens en parler. Je ne suis pas politicienne. Je ne fais pas du porte-à-porte. Je ne suis pas en campagne électorale, mais les échanges que j’ai [me confirment qu’] on a perdu beaucoup, beaucoup de notre système. Je pense qu’il était enviable. [Il faut] rétablir notre système de santé et notre système d’éducation. Il n’a jamais été parfait. Mais, il n’a jamais été aussi pauvre. [Par ailleurs], l’écart entre le riche et le pauvre s’est creusé, je trouve cela inacceptable. »

Claire Léveillé, électrice indécise et directrice générale du Café de rue SOS à Saint-Jérôme

 
 

« Les gens sont très insatisfaits du système de santé. La « réforme Barrette » a vraiment mal passé. […] Il y a aussi le traitement des aînés et des proches aidants. La question du transport est aussi très présente. Il y a beaucoup de gens qui travaillent à Montréal ou à Laval. Ils vivent les bouchons quotidiennement. Actuellement, ça semble sans espoir. »

Yves Chartier, électeur décidé et météorologiste à Environnement Canada

LE COURRIER DE LA COLLINE

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.