Neutralité religieuse: Couillard défend l’approche de son gouvernement

Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Philippe Couillard

New York — Alors qu’un juge de la Cour supérieure a maintenu la suspension temporaire d’un article de la controversée loi sur la neutralité religieuse prévoyant que les services gouvernementaux doivent être livrés et reçus à visage découvert, le premier ministre Philippe Couillard a choisi d’attendre d’avoir un avis juridique avant de décider de la marche à suivre. M. Couillard a rappelé que le délai d’appel n’est pas écoulé et a précisé que « la procureure générale va décider si oui ou non on va en appel ». Selon le juge Marc-André Blanchard, les conditions d’application de l’article 10 obligeant tout citoyen à donner ou à recevoir un service gouvernemental à visage découvert demeurent confuses et incertaines.