Québec dévoile un plan pour atteindre les cibles d’efficacité énergétique

Le ministre de l’Énergie, Pierre Moreau
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne Le ministre de l’Énergie, Pierre Moreau

Les constructeurs de maisons, les transporteurs de marchandises, les industries et les consommateurs doivent tous se sentir personnellement interpellés par le plan de transition énergétique qu’a dévoilé lundi le ministre de l’Énergie, Pierre Moreau.

Ce plan directeur pour la période 2018-2023 prévoit ce que le ministre a décrit comme des « feuilles de route » pour chacun, dont 225 mesures, afin d’atteindre les objectifs qui ont déjà été fixés dans les autres politiques touchant l’électrification des transports, notamment, ou la Politique énergétique 2030.

Par exemple, Québec prévoit déjà d’ici 2023 un abaissement de 12 % de la consommation totale de produits pétroliers par rapport au niveau de 2013. Et la hausse récente des prix de l’essence pourrait permettre de réduire encore davantage cette consommation.

De même, Québec compte « réglementer l’efficacité énergétique », notamment en rehaussant les exigences prévues au Code du bâtiment. Il n’est pas question ici de sanctions, mais de démarche volontaire pour favoriser la conversion du système de chauffage, par exemple.

Et même si l’on considère l’hydroélectricité comme une énergie propre, le gouvernement veut que les Québécois réduisent leur consommation d’énergie.