«Vigie parité», cinquième mise à jour: 43,9% de candidates

Le Devoir a lancé le 8 mars « Vigie parité », un projet qui durera jusqu’au début de la campagne électorale sur nos plateformes numériques. Il mesure chaque lundi où en sont les partis politiques par rapport à leur intention de recruter plus de femmes.

Une légère baisse, mais un résultat au-dessus de la zone paritaire quand même: à ce jour, 43,9 % des candidats officiellement investis par l’un ou l’autre des quatre partis présents à l’Assemblée nationale sont des femmes, montre la cinquième mise à jour de la Vigie parité.

Celle-ci révèle que des 107 candidats nommés par le Parti libéral du Québec (PLQ), le Parti québécois (PQ), la Coalition avenir Québec (CAQ) ou Québec solidaire (QS), on compte 47 femmes. Considérant que ces quatre partis auront chacun 125 candidats pour la campagne, ils ont actuellement nommé un peu plus d’un candidat sur cinq.

 

 

Québec solidaire continue de tirer la moyenne vers le haut (avec 16 femmes sur 28 candidats). La CAQ — où les candidats sont nommés directement par le chef François Legault, contrairement aux autres partis qui laissent les militants décider — se démarque également avec près de 46 % de candidates. Le PQ et le PLQ sont quelques points en-deça de la zone paritaire.

Celle-ci débute à 40 %, ce qui donnerait 50 candidates par parti. Le Groupe Femmes, Politique et Démocratie (GFPD) a fait parvenir mercredi dernier aux chefs des quatre partis une proposition de projet de loi qui rendrait obligatoire l’atteinte de cet objectif. Le Conseil du statut de la femme et le Comité des femmes de l’Amicale des anciens parlementaires ont des recommandations qui vont dans le même sens.

La semaine dernière, 69% des répondants à un sondage Léger-Le Devoir disaient penser que les « partis politiques devraient avoir autant de femmes que d’hommes parmi leurs candidats ».

Pour un rappel des promesses de chaque parti, lisez le premier article de notre série.

Compilation des données : Dave Noël