La CAQ mise sur l’économiste Youri Chassin dans Saint-Jérôme

Dimanche, le chef caquiste, François Legault, a confirmé que M. Chassin se présentera dans la circonscription de Saint-Jérôme.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Dimanche, le chef caquiste, François Legault, a confirmé que M. Chassin se présentera dans la circonscription de Saint-Jérôme.

Le terrain était déjà bien préparé pour l’annonce de la candidature de l’économiste Youri Chassin aux prochaines élections générales pour la Coalition avenir Québec (CAQ). Les rumeurs à son sujet couraient depuis janvier, et son nouveau blogue affichait depuis un mois des textes sur sa vision de la société et sur l’engagement politique. Dimanche, le chef caquiste, François Legault, a confirmé que M. Chassin se présenterait dans la circonscription de Saint-Jérôme.

Photo: IEDM Youri Chassin

C’est en soulignant à tout vent son engagement politique « en faveur de l’éducation et de la prospérité » économique que M. Chassin a confirmé qu’il porterait les couleurs caquistes pour le scrutin du 1er octobre.

Par voie de communiqué, M. Chassin s’est attaqué au bilan du Parti libéral du Québec, dénonçant la « lourdeur de la dette », le niveau de taxation des Québécois et les services publics « trop souvent dysfonctionnels ». « Le plus grand risque aujourd’hui, c’est de ne rien faire. »

M. Legault et M. Chassin se connaissent depuis longtemps et « ont toujours partagé une vision commune pour le Québec », est-il écrit dans le communiqué de la CAQ.

M. Chassin a occupé les postes d’économiste et de directeur de la recherche à l’Institut économique de Montréal de 2010 jusqu’à tout récemment. Il a également été analyste économique au Conseil du patronat du Québec.

« On mérite un gouvernement responsable. Un gouvernement de la CAQ va s’assurer de bien gérer l’argent des contribuables et de mettre fin au gaspillage », a-t-il déclaré dans le communiqué.

Dans les dernières années, Youri Chassin a contribué à un blogue du Journal de Montréal. Dans ses billets, il s’est notamment prononcé pour la production du pétrole au Québec, contre la taxe sur le carbone du gouvernement Trudeau et contre la gratuité des centres de la petite enfance.

Dans un récent article de son blogue personnel, il a aussi exposé les « dangers de l’interventionnisme » d’État.

« Si je me montre si suspicieux envers les solutions étatiques, c’est principalement parce que je ne crois pas au mythe d’un État au service du bien commun. Déjà, l’idée qu’il puisse exister un “bien commun” sonne l’alarme. La joute politique se fonde justement sur l’absence de consensus quant à la nature du fameux bien commun », a-t-il écrit dans un article publié le 22 mars dernier.

Auparavant caquiste

La circonscription de Saint-Jérôme est actuellement représentée par le député péquiste Marc Bourcier, qui a déjà annoncé qu’il briguerait un deuxième mandat.

M. Bourcier a été élu en décembre 2016 lors d’une élection partielle forcée par le départ de la vie politique de Pierre Karl Péladeau, élu en 2014.

La CAQ a par contre déjà détenu la circonscription de Saint-Jérôme de 2012 à 2014, alors que l’ancien chef de police de Montréal Jacques Duchesneau en était le député. Il avait élu par une mince majorité de 897 voix.

Le Parti libéral du Québec n’a pas encore fait d’annonce dans Saint-Jérôme. C’est Naömie Goyette qui avait porté les couleurs libérales en 2016, mais cette dernière a récemment décidé qu’elle se présenterait plutôt dans la circonscription de Prévost.