Québec prépare son offensive sur les boissons sucrées alcoolisées

L’entreprise américaine Phusion Projects a annoncé mardi sa décision de suspendre la remise en marché de Four Loko au Québec.
Photo: Elaine Thompson Associated Press L’entreprise américaine Phusion Projects a annoncé mardi sa décision de suspendre la remise en marché de Four Loko au Québec.

La ministre Lucie Charlebois prépare une offensive visant à faire reculer les boissons alcoolisées sucrées — des « mélanges explosifs », selon elle — sur les tablettes des dépanneurs. « Il y a plusieurs ministères qui vont être interpellés », a-t-elle averti mardi.

Mme Charlebois n’écarte pas un resserrement du Règlement sur la promotion, la publicité et les programmes éducatifs en matière de boissons alcooliques. Celui-ci interdit déjà à toute entreprise de s’adresser à une personne mineure, de présenter la consommation d’alcool comme un facteur de valorisation sociale ou encore d’inciter une personne à consommer des boissons alcooliques de façon non responsable.

« Cela pourrait faire partie [des mesures retenues] », a expliqué l’élue.

Mais Mme Charlebois entend avant tout prendre connaissance des recommandations de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Elle a d’ailleurs un rapport sur le sujet, signé par l’INSPQ, depuis mardi avant-midi.

Campagne de sensibilisation

Cela dit, Mme Charlebois convient d’ores et déjà de la nécessité d’inclure un volet sur les boissons alcoolisées contenant une « quantité de sucre effarante » dans les différentes campagnes d’information et de sensibilisation visant à prévenir, chez les jeunes, les conséquences associées à la consommation d’alcool et de drogues.

Les activités d’information et de sensibilisation sur les risques associés à la consommation de cannabis seront ajustées en conséquence. « Il y a de l’éducation à faire dans les écoles. Il y a de l’éducation à faire dans le milieu social. Il y a de l’éducation à faire à la maison, ça commence là aussi », a-t-elle déclaré moins d’une semaine après le décès de la jeune Athena Gervais, intoxiquée, selon ses amis, au FCKD UP.

Le FCKD UP est une boisson sucrée ayant une teneur élevée en alcool (11,9 %) et contenant un stimulant naturel (le guarana). Elle était prisée par les jeunes. Le groupe québécois Geloso a annoncé dimanche soir l’arrêt de production du FCKD UP et le retrait des canettes déjà en circulation.

L’entreprise américaine Phusion Projects a quant à elle annoncé mardi sa décision de suspendre la remise en marché de Four Loko — une autre boisson alcoolisée sucrée — au Québec, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

« Phusion Projects souhaite contribuer au débat qui a cours actuellement au Québec sur certaines boissons alcoolisées et leur accessibilité aux personnes mineures », a indiqué l’entreprise par voie de communiqué.

Appel à Santé Canada

En marge d’une mission à Paris, le premier ministre Philippe Couillard a appelé à son tour Santé Canada à revoir les normes sur les boissons alcoolisées sucrées. Santé Canada a plusieurs « responsabilités », dont celle de « limiter les produits qui présentent des risques pour la santé », a-t-il affirmé, selon Radio-Canada et TVA. « On s’attend à ce que Santé Canada fasse diligence. »

« Santé Canada a un devoir. Nous aussi », a conclu Lucie Charlebois.