Aussant officiellement candidat à l'investiture du PQ dans Pointe-aux-Trembles

L’ex-chef fondateur d’Option nationale, Jean-Martin Aussant
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir L’ex-chef fondateur d’Option nationale, Jean-Martin Aussant

Jean-Martin Aussant a officialisé mardi midi sa candidature à l’investiture du Parti québécois dans la circonscription de Pointe-aux-Trembles.

Il bataillera ferme afin d’obtenir l’appui des militants du Parti québécois (PQ) dans cette circonscription de l’est de Montréal, qui est convoitée par la Coalition avenir Québec.

L’ex-chef fondateur d’Option nationale se présente contre le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Maxime Laporte. Celui-ci avait lancé sa campagne à la mi-janvier, soit au lendemain de l’annonce du retrait de la vie politique de Nicole Léger le 1er octobre prochain.

Jean-Martin Aussant a expliqué avoir patienté à afficher ses couleurs dans Pointe-aux-Trembles « par respect », premièrement pour Nicole Léger « qui a passé des années ici à développer le terrain et à travailler très fort », deuxièmement pour l’exécutif local du PQ avec qui il souhaitait s’entretenir afin de sonder sa candidature. « Cette investiture démocratique là est tout à fait saine pour un parti démocratique comme le Parti québécois. Si des gens trouvent que c’est premier arrivé, premier servi, il manque peut-être un petit fondement démocratique à leur réflexion », a déclaré M. Aussant lors d’un point de presse dans le centre communautaire Mainbourg mardi.

M. Aussant a dit s’inscrire dans la continuité de l’action publique de la députée sortante de Pointe-aux-Trembles, qui a été réélue avec plus de 5000 voix de majorité lors des élections générales de 2014. « Les gens sont très, très près de Nicole, on le sait tous. J’entends bien continuer cette proximité avec les gens du coin », a-t-il répété.

Maxime Laporte demeure dans la course
Moins de deux heures plus tard, M. Laporte a réitéré — « avec enthousiasme », a-t-il noté — sa volonté de succéder à Nicole Léger dans Pointe-aux-Trembles. « Le Parti québécois, c’est un grand parti. Dans ce grand parti, tout le monde à sa place. Du choc des idées naît la lumière, une lumière qui assurément va servir à éclairer tout ce que nous propose la CAQ et le Parti libéral », a-t-il affirmé lors d’un point de presse mardi après-midi. « Vous savez quoi ? Je compte bien l’emporter. »