La CAQ espère une hausse du taux de natalité

Le chef de la CAQ, François Legault, lors d'une entrevue éditoriale avec «Le Devoir» en février dernier
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir Le chef de la CAQ, François Legault, lors d'une entrevue éditoriale avec «Le Devoir» en février dernier

La Coalition avenir Québec (CAQ) veut faire augmenter le taux de natalité, voyant là une façon de stimuler la croissance économique, mais aussi de préserver l’identité québécoise.

« La CAQ, Mesdames et Messieurs, est la seule formation à offrir à la fois la croissance économique et la préservation de notre identité. Avec la CAQ, nous n’aurons pas à choisir entre l’un ou l’autre », a déclaré le président de la formation politique, Stéphane Le Bouyonnec, devant un parterre de quelque 500 personnes réunies en conseil général à Sherbrooke. « Mais, pour réussir, la famille doit être au cœur de notre programme. On veut un Québec fou de ses enfants. Si la famille est le socle de notre famille, c’est aussi la clé de voûte de notre identité », a-t-il ajouté.

La faible croissance démographique plombe l’économie québécoise, a averti M. Le Bouyonnec, avant d’appeler à remédier à la situation.

« La croissance démographique provient : un de l’immigration, deux de la natalité », a-t-il expliqué. La CAQ compte : un, freiner l’immigration, deux, stimuler la natalité notamment en « facilit[ant] la vie des familles fiscalement, en santé, en éducation ». « Par des politiques pro-famille, nous pouvons agir sur le taux de natalité », a fait valoir le président de la CAQ à dix mois des prochaines élections générales.

Les membres de la CAQ devaient débattre ce week-end de différentes mesures visant à « soutenir davantage les personnes qui souhaitent avoir des enfants ».

Le chef de la CAQ, François Legault, a réitéré sa volonté d’abaisser de quelque 50 000 à 40 000 le nombre d’immigrants admis par le Québec chaque année. « Il faut commencer par bien intégrer 40 000 immigrants par année, puis après regarder pour recommencer à augmenter. […] On ne parle pas d’arrêter de recevoir des immigrants », a-t-il expliqué lors d’un impromptu de presse samedi avant-midi.

M. Legault estime que l’immigration n’est pas « la » solution à la pénurie de main-d’œuvre qui est appréhendée au Québec. « Il y a d’autres façons de régler le problème démographique », a-t-il dit. Parmi elles : « plus d’enfants ».

D’autres détails suivront.

De deux, à trois, à deux bains

Les membres de la CAQ prennent de court l’état-major de leur formation politique en se déclarant en faveur de la possibilité de donner « au minimum trois bains ou douches par semaine » aux résidants des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Ils ont amendé une motion en ce sens en congrès général samedi après-midi.

 

En effet, la Commission politique avait invité les membres à appuyer une proposition dans laquelle elle dit « assurer aux personnes qui y résident au minimum deux bains ou douches par semaine ». Les membres l’ont biffée pour inscrire « trois bains ou douches » en dépit de la mise en garde du député de Lévis, François Paradis. « Dans ma tête à moi, le « deux bains » nous permettait d’avoir un minimum réalisable. Au terme du « deux [bains] » il peut y en avoir trois, quatre, cinq en fonction des besoins exprimés et des ressources nécessaires. Il ne faut pas se brimer sur quelque chose qui n’est pas réalisable », a-t-il déclaré en assemblée plénière. Néanmoins, la proposition amendée a été adoptée.

 

M. Paradis a minimisé quelques minutes plus tard sa portée. « L’État doit analyser une proposition comme celle-là et juger ensuite si on a les moyens de le faire », a-t-il expliqué dans une mêlée de presse.

10 commentaires
  • Léonce Naud - Abonné 25 novembre 2017 12 h 20

    Et le parti Québécois ?

    Qu'attend le parti Québécois pour faire front commun avec la CAQ là-dessus ? Au fait, comment se fait-il que le Parti Québécois n'a pas entrepris la même politique depuis sa mise sur pied par René Lévesque ?

    • Claude Smith - Abonné 25 novembre 2017 14 h 48

      M. Nault, je vous invite à pendre connaissance du programme du parti québécois où vous trouverez réponse à votre question touchant particulièrement la famille et l'émigration.

      Claude Smith

  • Marguerite Paradis - Abonnée 25 novembre 2017 14 h 39

    L’ESCLAVAGE CAQUISTE


    Monsieur Legeault et caquistes, êtes-vous en train de dire aux québécoisEs qu’ils-elles doivent faire des enfants pour « fournir » des travailleurs à un système économique?
    Ce sont des esclaves que vous voulez.
    M.P.

  • Pierre Robineault - Abonné 25 novembre 2017 16 h 49

    Origine et main d'oeuvre

    En somme une motivation à la procréation, indépendamment de l'origine et de la langue si j'ai bien compris? Pour une augmentation éventuelle de la main d'oeuvre peut-être?
    La CAQ lance toujours des idées semblables ... quitte à après-coup à corriger le tire Dans le style "Oups! C'est vrai! On n'avait pas pensé à ça!"

  • Etienne Paquette - Abonné 25 novembre 2017 18 h 21

    Et le coût ?

    Ma conjointe et moi avons eu 3 filles. Aucune aide du gouvernement. Elever des enfants correctement coûte cher. C'est bien beau déclarer une telle politique, mais il faut que les citoyens en aient les moyens. Les plus aisés n'ont pas de problèmes, mais les plus démunis que font-ils ? Legault devrait donner l'exemple et avoir d'autres enfants !

  • Pierre Boutet - Abonné 26 novembre 2017 06 h 19

    Taux

    Est-il possible de savoir quel est le taux de natalité des québécois de souche?