Québec solidaire invite d’ex-députés indépendantistes catalans à son congrès

Amir Khadir ne craint pas que l’invitation d’indépendantistes au Québec provoque une crise diplomatique avec l’Espagne.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Amir Khadir ne craint pas que l’invitation d’indépendantistes au Québec provoque une crise diplomatique avec l’Espagne.

Québec solidaire (QS) a invité deux ex-députés indépendantistes du parlement catalan dissous à participer à son prochain congrès qui se déroulera du 1er au 3 décembre à Montréal.

Pour le député de Mercier Amir Khadir, il s’agit d’un geste de solidarité envers les indépendantistes catalans.

Les deux invités seront aussi conviés à s’adresser aux membres de la Coalition québécoise de solidarité envers la Catalogne.

Amir Khadir préfère taire le nom des ex-députés invités afin d’éviter de leur nuire. Contrairement à plusieurs ex-membres du gouvernement catalan, qui font face à des accusations de rébellion et de sédition, ceux-ci ne seraient pas dans la mire de la justice espagnole.

Québec solidaire a annoncé cette invitation en marge d’un grand rassemblement public en soutien à la Catalogne, organisé par la coalition, qui s’est déroulé samedi, au Collège de Maisonneuve à Montréal. Environ 300 personnes ont répondu à l’invitation, a indiqué M. Khadir, présent sur place.

Cette coalition qui rassemble des partis politiques et des organisations sociales, artistiques et syndicales soutient le gouvernement destitué de Carles Puigdemont et appelle l’Espagne à respecter les institutions catalanes.

« La réalité est dure. On a maintenant un État qui a été attaqué dans ses institutions. On a en plus des prisonniers politiques en plein coeur de l’Europe », a commenté M. Khadir en entrevue à La Presse canadienne.

En prenant l’exemple de l’affaire Guy Ouellette au Québec, il a souligné que les parlementaires avaient été « ébranlés que l’un de [leurs] collègues ait été traité de façon cavalière » par l’UPAC.

« Imaginez ce que l’on doit penser, lorsque tout un parlement et des députés, juste pour avoir voulu demander l’opinion de leur population sur l’avenir de leur pays, sont maintenant sous l’objet de procédures carrément abusives et répressives », a comparé le député solidaire.

Qualifiant la situation de « très grave », Amir Khadir se demande « comment l’Europe peut continuer à donner des leçons de démocratie au reste du monde ». Il ne comprend pas plus l’indifférence du Canada.

Malgré la nouvelle campagne électorale déclenchée en Catalogne, les deux députés seront en visite au Québec à trois semaines du scrutin prévu le 21 décembre.

Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une série d’activités qui vise à « bâtir un appui suffisamment fort, au Québec et dans le monde, pour demander la libération des prisonniers politiques catalans », explique Amir Khadir.

Le député de Mercier a par ailleurs écrit une lettre au président de la Cour européenne des droits de l’homme, avec copie conforme envoyée au premier ministre d’Espagne Mariano Rajoy et au président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

« [C’était] pour dire que nous trouvons inadmissible ce qui s’est passé et nous demandons la libération immédiate de tous les prisonniers politiques », a expliqué M. Khadir.

Amir Khadir ne craint pas que l’invitation d’indépendantistes au Québec provoque une crise diplomatique avec l’Espagne. À son avis, le gouvernement espagnol « sait qu’au Québec qu’il s’agit d’une attitude unanime des parlementaires de dire que ce conflit doit être réglé non pas par des procédures judiciaires ou la force de la police, mais par le débat, le dialogue et l’exercice démocratique des volontés politiques ».

11 commentaires
  • Solange Bolduc - Inscrite 18 novembre 2017 20 h 47

    Cela sent la manipulation à plein nez !

    Khadir disait que l'indépendance, juste si c'est néessaire, se gardant une heureuse porte de sortie. Je comprends que Françoise David ait démissionné de ce parti sans fondement sur le réel, ou les besoins réels des gens ordinaires!

    Khadir se présente comme le défenseur de l'indépendance de la Catalagne,pour se faire un bagage politique, aller chercher des votes au Parti Québécois ? Vous croyez en sa sincérité, pas moi! sa manipulation, oh que oui!

    Khadir est un manipulaueur hors paire du peuple québécoise, faute de n'avoir réussit à lécher le peuple irakien dont il serait issu!

    Méfions-nous de sa générosité envers le peuple québéois, il le trompe avec sa maîtrise langagière! Il défend l'indépendance du Québec, avec condition, et celle de l'indépendance, pourr les mêmes raisons: sa soif de pouvoir ou de dominer un peuple aussi vulnérable! Voilà oû se trouve sa force: dominer les plus faibles !De la Bullshit!

    Ne le laissons pas nous enfirouaper! Il est trop savant pour qu'on le croit! Son manque de dignité est affolant; il invente des stratagènes pour nous dominer, dominer le peuple québécois! QS: pas capable !

    • Christian Montmarquette - Abonné 19 novembre 2017 05 h 05

      Et le PQ n manipule personne, lui, en se prétendant indépendentiste et en n'ayant pas de référendum au programme durant 27 ans jusqu'en 2022? Sans compter qu'il est LOIN d'être certain que le PQ sera élu deux fois suite. Pas pour rien que Jacques Parizeau avait qualifié le PQ de «Champ de ruines».

      Pas pour rien que le PQ coule à vue d'oeil à 20% des intentions de vote derrière la CAQ.

      Bullshit pour Bullshit..

      Le PQ n'a rien à envier à personne.

      Et surtout pas avec 5,6 millions de fraudes* électorales à son actif.


      Christian Montmarquette

      *Source :

      «Au cœur du financement sectoriel au PQ » - Radio-Canada, 19 juin 2014


      .

    • Jean-François Trottier - Abonné 19 novembre 2017 07 h 45

      Madame Bolduc,

      Je vous trouve un peu dure... même si je le suis autant!

      Je ne crois pas que Khadir soit aussi manipulateur que vous le dites. Par contre, il semble réellement obnubilé par la beauté de sa propre pensée!
      Ce serait en définitive un autre de ces faux intellectuels qui suivent leur propre cheminement et arrivent à des conclusions "fulgurantes" sans jamais y intégrer le moindre effort critique.

      Il ne serait pas le seul. Trudeau, si brillant dans une discussion paraît-il, arrivait à des conclusions d'une sécheresse désolante parce qu'il pliait la réalité à ses idées. Je pourrais probablement en tirer quelque conclusion sur son Oedipe très mal assumé mais, bon, Trudeau est mort.

      Khadir a un réel problème, qui devient évident quand on lit le programme de QS sur la santé.
      Le programme n'a pas été rédigé par Khadir, évidemment. Mais il l'a approuvé, et ça dit beaucoup.
      Nulle part dans le programme on ne parle de modifier le statut des médecins, question de résorber le pouvoir politique dont le Collège use et abuse auprès du gouvernement et dans toutes les institutions du système de santé.
      Pourtant la moindre analyse structurelle démontre que la Santé est malade de ses médecins! L'évidence pointe comme le nez au milieu du visage.
      Il semble que Khadir est incapable de voir ça, ni qui que ce soit chez QS d'ailleurs. Ceci démontre une pauvreté de vision globale affligeante.

      Au bout du compte, Khadir est simplement un autre de ces "brillants cerveaux" dont les but ultime est d'avoir raison, toujours raison, et qui feront n'importe quoi pour le démontrer y compris la politique du pire.

      Malgré tout, Khadir a le coeur généreux il me semble. Il ferait un bon ministre sans portefeuille.

      Par contre, le comité de coordination est extrêmement dangereux. Un petit groupe qui n'a de compte à rendrer à personne une fois élu, qui présente ses décisions en groupe, où jamais la moindre dissidence ne suinte...

    • Jean-François Trottier - Abonné 19 novembre 2017 10 h 09

      Mon pauvre M. Montmarquette,

      avec vos citations, renvois, textes bien ramassés et langue de bois en prime, tout ce qui manque à vos interventions est la petite étoile collée à droite par le prof. Insupportable de forfanterie.

      Votre façon de toujours dire "les autres sont aussi pires" s'apparente directement aux méthodes dénégatoires de Couillard, par exemple au sujet du financement et, ô surprise, justement vous en parlez!! Il n'y a en ça ABSOLUMENT rien d'étonnant, au contraire.

      Il y a peu, dans ces pages et au sujet de l'élection municipale (!) dans Hochlag, vous disiez que désormais c'est le PQ qui divise le vote, admettant enfin apres des années cette division des votes que vous avez déniée avec une rage écumante. C'est là que ça mène, la malhonnêteté intellectuelle, monsieur. Vous en êtes un exemple patent.

      Quant au financement, vous omettez (très mal) que sans l'aide sur le terrain de "bénévoles" payés en sous-main par le PLQ, c'est tout juste si QS aurait passé sa pemière élection en 2007.

      Vous ne pourrez pas toujours jouer sur la naïveté des gens.

      Si je reconnais un grand coeur à M. Khadir, sachez que je ne vous vois en vous que la bien-pensée d'une servilité maladive.

      Et un petit collant pour la belle composition tout de même.

    • Solange Bolduc - Inscrite 19 novembre 2017 12 h 54

      Merci Monsieur Trottier pour votre réplique intellignte et juste ! Mais je n'en pense pas moins de Khadir, pire encore de Manon Massé!

    • Mathieu Bouchard - Inscrit 19 novembre 2017 18 h 03

      Je vois pas comment un tel ramassis d'accusations, vagues, gratuites et hyper-partisanes peut passer ici... ça va même jusqu'à lui attribuer une nationalité fictive et en parler au conditionnel (pourquoi ???). Franchement, si on a "soif de pouvoir", on s'arrange pour diriger un des 2 ou 3 partis déjà gros, on devient pas chef de l'ancêtre de QS en 2001, un parti qui a obtenu 1% des votes à l'élection suivante...

  • Jean-Pierre Marcoux - Abonné 18 novembre 2017 21 h 42

    Bravo QS

    Bonne idée!!! Il est à peu près temps que quelqu'un, ici au Québec, fasse quelque chose pour souligner la grande illégitimité de ce qui se passe en Espagne contre le peuple catalan.

  • Gilles Bonin - Inscrit 18 novembre 2017 22 h 24

    Houps...

    Probablement ceux qui refusent l'alliance pour les prochaines élections. Et quand on pense que l'âme indépendantiste de QS varie selon l'auditoire... Catalogne et Québec bien servis, non?

    • Christian Montmarquette - Abonné 19 novembre 2017 10 h 15

      À Gilles Bonin,

      "L'âme indépendantiste de QS varie selon l'auditoire." - Gilles Bonin

      - Comment pouvez-vous dire ça, alors que l'indépendance fait partie intrinsèque de la déclaration de principes de Québec Solidaire depuis sa fondation?

      Faut croire que la campagne de préjugés péquiste a fonctionné avec vous!

      Ces péquistes qui n'ont rien de mieux à faire que d'attaquer tous les indépendantistes qui ne sont pas du Parti québécois, alors qu'ils sont les premiers à ne pas avoir eu de référendum au programme durant 27 ans, et ce, jusqu'en 2022.


      Christian Montmarquette

  • Annie Marcheterre - Abonné 19 novembre 2017 15 h 08

    Une leçon des catalans...

    Tant mieux si QS invite d'ex-députés catalans à son congrès; peut-être apprendront-ils ce que signifie être d'authentiques indépendantistes. Je ne crois pas non plus au réel désir d'indépendance de QS; M.Khadir a préféré le NPD au Bloc Québécois aux élections de 2011... Je doute qu'un indépendantiste de la Catalogne eut fait de même s'il avait eu le choix entre un parti espagnol et un Bloc catalan...

    • Bernard Terreault - Abonné 20 novembre 2017 08 h 40

      Bon point, Mme Marcheterre.