Élections municipales: les meilleures citations des candidats

Perles de campagne

MONTRÉAL

« Je pense qu’en 2017, les commentaires de mononcle, ça suffit parce que ça insinue qu’une femme ne peut pas diriger la Ville et qu’il doit y avoir un homme en avant d’elle qui la contrôle. C’est tout à fait inacceptable. »

Valérie Plante, candidate à la mairie pour Projet Montréal, en réponse aux allusions de Denis Coderre à une « administration Ferrandez-Plante », le 1er novembre 2017.

« Il faut être réaliste, le festival Juste pour rire est fini. On ne mettra pas nos lunettes roses »

Le maire sortant de Montréal, Denis Coderre, au sujet du projet de ligne rose de Projet Montréal, le 12 octobre 2017

« Je peux m’autoflageller devant vous, mais je pense que ça ne sera pas un beau spectacle. Peut-être pour TVA, je ne sais pas. »

Denis Coderre, s’excusant d’avoir tardé à dévoiler le nombre de billets offerts à la Formule E, le 2 novembre 2017

QUÉBEC

« Je veux que le troisième lien soit ce que le pont de Québec a été il y a 100 ans. Je veux que ce soit un attrait touristique du patrimoine du XXIe siècle. »

Jean-François Gosselin, chef du Parti Québec 21, aspirant à la mairie

« Disons que j’ai évolué. Une dizaine d’années dans le corps à la mairie de Québec, ça te fait comprendre bien des affaires. »

Régis Labeaume, maire sortant de Québec

« Voter Régis Labeaume, c’est voter pour la ville d’un seul homme. Voter Jean-François Gosselin, c’est voter pour l’homme d’une seule idée. »

Anne Guérette, chef de Démocratie Québec, aspirante à la mairie

SAGUENAY

« Voter pour Josée Néron, c’est voter pour le bac brun »

Dominic Gagnon, chef du Parti des citoyens de Saguenay et candidat à la mairie

  
1 commentaire

Consultez la suite du dossier

  • Nicole D. Sévigny - Abonnée 5 novembre 2017 13 h 06

    Et vous...

    appelez ça des «perles»...? Vivement le retour de "Mots et Maux de la politique" d'Antoine Robitaille. Lui savait trouver et dire...Dommage qu'il ne soit plus là.


    Ce que Le Devoir (sic) décrit ici comme des perles, n'est que de l'enflure verbale.*
    *propos pleins d'emphase et peu clairs.