La CDPDJ dit vouloir poursuivre sa réflexion

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) continuera de s’intéresser aux questions liées à la discrimination systémique et au racisme même si le gouvernement lui a retiré le mandat de mener une consultation. Vendredi, la CDPDJ a déclaré « prendre acte » de la décision du ministre de l’Immigration, David Heurtel, qui a annoncé mercredi la transformation de la consultation en forum et de l’écarter du même coup du processus. La CDPDJ a voulu rassurer les groupes qui craignent l’abandon de la recherche sur les questions qui touchent notamment les personnes racisées nées au Québec puisque, dit-elle, le Forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination est une démarche principalement axée sur les questions d’immigration, d’emploi et de francisation. « La Commission estime toutefois que la discrimination systémique et le racisme, en particulier dans les domaines du logement, de la santé, des services sociaux, de la justice, de la sécurité publique, de l’éducation, de la culture et des médias, demeurent présents au sein de la société québécoise et requièrent une recherche approfondie de solutions concrètes », mentionne-t-elle dans un communiqué. La CDPDJ produira des rapports sur ces sujets et pourra soumettre des recommandations au gouvernement.