Québec solidaire se prépare pour les élections

Les trois députés solidaires, Amir Khadir, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois, doivent discuter de la mise sur pied de la machine électorale.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Les trois députés solidaires, Amir Khadir, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois, doivent discuter de la mise sur pied de la machine électorale.

Québec solidaire tient en fin de semaine, à Orford, en Estrie, son caucus préparatoire à la rentrée parlementaire, et l’économie fait partie des dossiers prioritaires.

Les trois députés solidaires, Amir Khadir, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois, discuteront également de la mise sur pied de la machine électorale, en vue du scrutin général d’octobre 2018.

Après avoir connu une hausse importante de son nombre de membres au printemps dernier lors de l’arrivée de M. Nadeau-Dubois, le parti a vu ses effectifs se stabiliser à près de 17 000.

Selon Gabriel Nadeau-Dubois, les candidatures affluent à Québec solidaire en vue des prochaines élections générales, un intérêt sans précédent, précise-t-il.

Dorénavant, des personnes contactent le parti et demandent à pouvoir porter sa bannière dans certaines circonscriptions, un signe que « les choses changent », soutient le député de Gouin.

Le co-porte-parole de Québec solidaire a aussi indiqué que les exécutifs locaux et la direction nationale avaient entrepris des démarches pour approcher certaines « personnalités ».