Le PQ expulse un militant aux idées d’extrême droite

Québec — Le Parti québécois (PQ) soutient avoir fait ce qu’il fallait après avoir expulsé un militant aux idées d’extrême droite qui avait été élu dans un organe décisionnel du parti. Il n’y a donc pas lieu de resserrer les règles, selon le parti. Sébastien Poirier avait été élu par acclamation pour représenter les jeunes dans les instances péquistes de la circonscription de Fabre, à Laval, en février 2016, mais on l’a exclu deux mois plus tard en raison de ses opinions et de son comportement. « Il avait des positions très radicales qui ne s’inscrivaient pas dans les valeurs du parti et qui mettaient les militants mal à l’aise », a dit une source interne du parti. Des médias ont rapporté tout récemment que le jeune homme souhaitait fonder un parti pour combattre l’islam politique. Un porte-parole du Parti québécois, Yanick Grégoire, a indiqué dans un courriel que le PQ « ne soutient pas et n’a jamais soutenu ce type d’opinion et nous le démontrons autant dans nos actions que dans notre discours progressiste et équilibré ».

À voir en vidéo