Les jeunes péquistes contre un ordre professionnel des enseignants

La création d’un ordre professionnel pour les enseignants n’est pas la façon de valoriser la profession, estiment les jeunes péquistes. Mardi, le Comité national des jeunes du Parti québécois a réagi à la proposition de ses rivaux libéraux. « Dans l’état actuel des choses, cette proposition braque les projecteurs au mauvais endroit », estime Marc-André Bouvette, président des jeunes péquistes. Selon le comité qu’il représente, la revalorisation de la profession d’enseignant passe plutôt par la rémunération des stages des étudiants en enseignement ainsi que la reconnaissance de la lourdeur des tâches du métier.

2 commentaires
  • Philippe Hébert - Abonné 9 août 2017 13 h 22

    C'est un ordre professionnel pour le journalisme que ça nous prend au Québec, et ça presse.

    Je suis bien d'accord avec la position des "jeunes" péquistes, il faut valoriser la profession d'engeignant, ceci passe d'abord par un investissement de société dans l'éducation, chose qui semble être loin d'être une priorité depuis au moins 15 ans.

  • Roger Arbour - Abonné 9 août 2017 20 h 53

    L'ordre pour qui?

    Je me demande à qui profiterait un ordre professionnel des enseignants?
    Est-ce pour créer des postes pour des amis du gouvernement?
    N'y a-t-il pas suffisamment de structure pour s'occuper des enseignants et de l'enseignement en général. À mon avis que chacun remplisse son rôle. Donnons plus de pouvoir aux commissions scolaires et aux directions d'école. Roger Arbour abonné