Philippe Couillard s'engage sur la voie de la parité et des congés payés

Le premier ministre Philippe Couillard
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Le premier ministre Philippe Couillard

Le premier ministre Philippe Couillard a dévoilé samedi deux engagements qui risquent de le suivre en campagne électorale : présenter davantage de candidatures féminines et augmenter le nombre de congés payés pour les travailleurs québécois.

Le chef du Parti libéral du Québec (PLQ) s’est engagé à faire avancer son parti « le plus possible, dans la zone de parité » en présentant davantage de candidatures féminines aux élections de 2018. « Je pense qu’on est rendus là », a-t-il déclaré à l'occasion du Congrès général spécial du PLQ à Trois-Rivières. Philippe Couillard a demandé aux militants de s’engager avec lui à faire en sorte qu’au moins 40 % des candidats aux prochaines élections soient des femmes.

Au scrutin de 2014, 35 femmes se sont présentées sous la bannière du PLQ, ce qui équivaut à un ratio de 28 %. Selon Philippe Couillard, le seul fait, pour les associations libérales, de tenir compte des nouvelles visées paritaires de son parti devrait aider à faire augmenter ce pourcentage.

En août 2016, l’aile jeunesse du PLQ a tourné le dos à la mise en place de quotas pour assurer la parité hommes-femmes aux prochaines élections. Le premier ministre a quant à lui refusé, samedi, de s’engager à désigner des candidates. « Déjà, je pense qu’on a de l’ambition en voulant augmenter, améliorer nos résultats. On est en mouvement d’amélioration continue », a-t-il affirmé. « Il faut également laisser un peu de marge de manoeuvre à nos associations. Il y a des députés qui sont déjà là. On ne va pas demander à des députés de quitter parce qu’ils sont des hommes. Il ne faut quand même pas exagérer non plus. »

Dans une réponse à une question posée en anglais, il a ajouté que « plusieurs obstacles systémiques » freinaient la participation des femmes en politique. « Et leurs attitudes, peut-être, sont parfois différentes », a-t-il dit.

Québec solidaire est le seul parti à présenter un nombre équivalent de candidatures masculines et féminines aux élections. Lors de la campagne de 2014, le Parti québécois a présenté 37 % de candidatures féminines, tandis que la Coalition avenir Québec en a présenté 22 %.

Plus de congés payés

Le premier ministre est également revenu à la charge avec sa proposition d’augmenter le nombre de congés payés pour les travailleurs québécois.

Dans son allocution de clôture du Congrès, il a révélé avoir rencontré les « associations patronales », qui se sont engagées à « travailler » à l’atteinte de cet objectif.

« [Au départ], évidemment, elles ne sautaient pas de joie, je ne vous conterai pas d’histoires », a commencé le premier ministre. « Par contre, quand je leur ai expliqué : vous avez avantage à avoir des employés plus productifs, vous avez avantage à offrir ça pour retenir vos employés également, avec une pénurie de main-d’oeuvre qu’on connaît dans toutes les régions, ils ont dit : c’est vrai. »

Philippe Couillard a évoqué la possibilité de bonifier le nombre de congés payés dont bénéficient les Québécois la semaine dernière. Il réagissait alors à une décision de son homologue ontarienne, Kathleen Wynne, qui venait d’annoncer que les travailleurs de la province qu’elle gouverne auront désormais droit à trois semaines de congé s’ils ont le même employeur depuis cinq ans. Cette disposition est déjà prévue à la Loi québécoise sur les normes du travail. Les intentions précises de Philippe Couillard demeurent donc inconnues.

« C’est une très bonne nouvelle, le patronat s’engage dans ça avec nous, pour y réfléchir. Je pense qu’on devrait arriver avec quelque chose de très intéressant », a-t-il néanmoins promis.

À voir en vidéo