Gabriel Nadeau-Dubois est élu député de Gouin

Le candidat de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le candidat de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois

Les électeurs de la circonscription montréalaise de Gouin ont fait leur choix: le candidat de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, est devenu leur nouveau député, lundi soir. 

L'ex-leader étudiant a remporté l'élection avec 69,22 % des voix. Ses plus proches rivaux, le libéral Jonathan Marleau et la candidate d’Option nationale, Vanessa Dion, ont respectivement obtenu 8,93 % et 7,86 %.

Tous les yeux étaient rivés sur le candidat de Québec solidaire ces dernières semaines. Il était pressenti pour succéder à Françoise David, qui a laissé la circonscription vacante en démissionnant en janvier dernier. 

Mme David a affirmé au rassemblement de Québec solidaire, un peu après 21h, que la victoire de Gabriel Nadeau-Dubois était « indiscutable ».

Lors de son discours, M. Nadeau-Dubois a dit à ses partisans que lui et son équipe avaient « trouvé la recette de la victoire » et qu’ils avaient gagné une bataille, même s’ils devront en affronter bien d’autres pour arriver au pouvoir. « On a misé sur le travail de terrain comme QS le fait depuis le début », a-t-il lancé.

Le taux de participation a été de 32,7 %. La moyenne des partielles est de 41 %, selon le DGEQ. En tout, 44 185 électeurs étaient inscrits dans la circonscription. 
 

 

Pour ne rien manquer des résultats, suivez notre couverture en direct :

 


5 commentaires
  • Pierre Desautels - Abonné 29 mai 2017 21 h 23

    Le tour du chapeau.


    Il a terrassé le PLQ en 2012, il a gagné en Cour suprême, et, à 26 ans, il est élu à l'Assemblée nationale. À part ça, ça va bien?

    • Jean Jacques Roy - Abonné 30 mai 2017 00 h 09

      Oui, Félicitations Gabriel!
      Tu es la démonstration vivante, surtout au cours de la dernière semaine, qu'un candidat de gauche peut gagner le coeur et le vote des gens... même si les chroniqueurs vedettes attaquent ton parti. C'est ta présence et les espoirs que tu sèmes qui font que tu as été élu.

      Avec tout mon respect pour ton courage et ta détermination.

      Jean-Jacques Roy

  • Bernard McCann - Abonné 29 mai 2017 23 h 04

    Victoire indiscutable en effet

    Bien sur, il s'agit d'une partielle, mais le nombre de voix obtenu par GND (9832) est plus élevé que n'importe quelles des voix obtenues par les autres partis présents à l'élection de 2014. Ont bien fait, Option Nationale qui a sans doute bénéficié de l'absence du Parti Québécois, mais aussi le Parti Vert du Québec qui obtient 4,6% des suffrages. Le grand perdant est sans nul doute le Parti Libéral qui voit ses appuis fondre de beaucoup...

  • Jean De Julio-Paquin - Abonné 29 mai 2017 23 h 33

    Triomphe ou mirage

    J'espère que Gabriel Nadeau-Dubois ne voit pas son élection comme un triomphe. Une partielle à 32.7% sous la moyenne et aucun candidat de l'opposition officielle sur le bulletin de vote, l'ancien leader étudiant ne doit pas trop parader. Cette victoire doit être évaluée avec beaucoup de circonspection. J'espère qu'il va au moins reprendre la question de la convergence au sein de son parti. Quant au Politburo de QS et l'entente qu'il a refusée sur l'accession à l'indépendance, je ne sais pas comment le nouveau député va défendre cela. Il y a plein de contradictions dans cette formation politique. Et je m'en éloigne de plus en plus.

  • Pierre Valois - Abonné 30 mai 2017 01 h 11

    Élu? Vraiment?

    Avec un tel taux de participation, on le croirait élu commissaire au sein d'une petite commission scolaire de fond de campagne.