Khadir laisse entendre qu’il se représentera dans Mercier en 2018

Amir Khadir en compagnie de Gabriel Nadeau-Dubois le 12 avril dernier
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Amir Khadir en compagnie de Gabriel Nadeau-Dubois le 12 avril dernier

Le député solidaire Amir Khadir laisse entendre qu’il se représentera en 2018 dans son comté de Mercier, à Montréal, « sauf circonstances exceptionnelles ».

Interrogé en marge du congrès de Québec solidaire, Amir Khadir semblait blaguer en évoquant la possibilité qu’il se présente dans la circonscription d’Ungava, dans le nord du Québec.

M. Khadir a expliqué avec un large sourire que « l’air était pur » là-bas et qu’il n’y avait pas de « cônes orange ».

Reprenant son sérieux, le député a dit que les citoyens du Québec pouvaient continuer à compter sur lui et que « sauf circonstances exceptionnelles », il se représenterait dans Mercier.

Il a toutefois ajouté qu’il « aimait les circonstances exceptionnelles » et qu’il ne « négligerait aucune proposition ».

Amir Khadir représente la circonscription de Mercier depuis 2008.

« Je vais me représenter. Les citoyens du Québec, de Mercier, peuvent compter sur ma présence. Je vais rester dans le paysage, je vais me représenter et sauf circonstances exceptionnelles, ce sera dans Mercier », a-t-il résumé.

2 commentaires
  • Simon Pelchat - Abonné 20 mai 2017 13 h 19

    Bonne nouvelle

    Je souhaite vivement que vous vous faisiez élire à nouveau car vous êtes le politicien dont j'admire le courage et l'humanisme. Il est rare qu'un député puisse affirmer publiquement haut et fort ses convictions. Votre contribution au parlement du Québec est indispensable malgré qu'on vous laisse peu de place dans le cirque.

  • Christian Montmarquette - Abonné 20 mai 2017 13 h 33

    Amir dans un autre comté que dans Mercier.


    L'idée n'est peut-être pas si bête qu'Amir contribue à faire gagner un comté supplémentaire à Québec Solidaire en se présentant ailleurs que dans un comté fortement implanté comme Mercier, en laissant Mercier à une personne de valeur comme André Frappier, un militant de longue date par exemple, qui serait assurément un bon député et le mériterait amplement.

    Christian Montmarquette