Sonia Lebel en vedette dans une publicité de la CAQ

Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Sonia Lebel, lors de l'annonce de son arrivée à la CAQ. 

La Coalition avenir Québec (CAQ) a mis en vedette l’ancienne procureure en chef de la commission Charbonneau Me Sonia Lebel dans une publicité lancée lundi contre le gouvernement libéral.

La formation de François Legault critique l’intégrité du gouvernement de Philippe Couillard.

Dans une vidéo d’une minute, la CAQ dénonce « corruption », « copinage » et « scandales » du Parti libéral du Québec. Elle se moque du slogan des Libéraux du Québec « Ensemble, les libéraux font avancer le Québec » qu’ils remplacent par « Ensemble, les libéraux font reculer le Québec ».

La vidéo se termine avec une apparition de Me Lebel qui y plaide l’intégrité dans l’octroi des contrats publics.

« Il faut mettre fin aux nominations politiques. Il faut changer pour vrai », conclut Me Lebel.

L’ex-procureure est devenue en février dernier la directrice adjointe du cabinet de François Legault.

Elle n’a pas écarté devenir éventuellement candidate de la CAQ en vue des prochaines élections, en 2018.

2 commentaires
  • Christian Montmarquette - Abonné 17 mai 2017 06 h 36

    Les principes clownesques» de Sonia Lebel


    Quelle éloquente démonstration des principes de l'ex-procureure en chef de la Commission Charbonneau Sonia Lebel que de devenir la directrice adjointe du cabinet de François Legault et future candidate de la CAQ.

    Quand on sait que la CAQ s'est fait coincer par le Directeur général des élections pour plus de 800,000$ de dons sectoriels* de firmes de génie-conseil et d'entreprises du secteur de la construction.

    Ah! Y'a pas à dire...!

    Ce sont des gens de principes qui sont à la CAQ !

    Christian Montmarquette

    Référence :

    * «Le DGE a identifié près de 13 millions en financement sectoriel»- Le Devoir

    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/374775/le

    .

  • Pierre Valois - Abonné 17 mai 2017 19 h 21

    Repondre

    Répondre à cet article de ce journal c'est déjà offrir une trop large tribune à cette dame qui n'a jamais eu rien à nous offrir que son orgueil démesuré. Que je ne sois que le deuxième à y répondre ne m'étonne pas. Qu'elle en prenne donc acte !