Québec précise ses investissements en francisation

Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir

Désireux d’accroître la participation aux cours de francisation, Québec y ajoute une somme de 103,5 millions sur cinq ans. Pas moins de quatre ministres du gouvernement Couillard — notamment Hélène David, ministre de l'Enseignement supérieur (notre photo) — en ont fait l’annonce, mercredi, au collège Bois-de-Boulogne, à Montréal. Québec veut favoriser à la fois la francisation en milieu de travail, en entreprise, et le fait de suivre à temps complet des cours de francisation. Entre autres mesures, l’allocation versée aux personnes immigrantes qui suivent un cours de francisation à temps complet passera de 115 $ par semaine pour les travailleurs qualifiés et les réfugiés à 140 $ à compter du mois d’août.

À voir en vidéo