Bombardier n’aura pas à s’expliquer en commission parlementaire

Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne

Ottawa — Le président-directeur général de Bombardier, Alain Bellemare, et le ministre de l’Innovation, Navdeep Bains, n’auront pas à s’expliquer en comité parlementaire. Les libéraux, majoritaires au comité des finances, ont défait jeudi la motion du député conservateur Gérard Deltell. Conservateurs et néodémocrates voulaient obtenir des explications de la part du président-directeur général de Bombardier sur la hausse de la rémunération des dirigeants de l’entreprise qui a soulevé l’indignation de la population et de la classe politique la semaine dernière. Face à cette grogne, Bombardier avait décidé de la reporter en partie. Ottawa a consenti en février un prêt de 372,5 millions à l’entreprise pour le développement de l’avion d’affaires Global 7000 et de la CSeries.