Grands Lacs: Couillard milite pour le maintien du financement américain

Le premier ministre Couillard a contacté récemment à ce sujet le gouverneur du Michigan, Rick Snyder, et la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne.
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne Le premier ministre Couillard a contacté récemment à ce sujet le gouverneur du Michigan, Rick Snyder, et la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne.

Québec — Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, lance à d’autres dirigeants de provinces canadiennes et d’États américains un appel à la mobilisation pour éviter la suppression du financement américain accordé à la revitalisation des écosystèmes du bassin des Grands Lacs.

Le premier ministre Couillard a contacté récemment à ce sujet le gouverneur du Michigan, Rick Snyder, et la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne. Des appels auprès des gouverneurs des États américains des Grands Lacs sont prévus au cours des prochains jours.

Entre-temps, des ministres du gouvernement s’activent. Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales, de même que la Délégation du Québec à Chicago sont à pied d’oeuvre afin d’indiquer clairement qu’il faut préserver les acquis régionaux.

La semaine dernière, le président des États-Unis, Donald Trump, a confirmé qu’il entendait éliminer tout financement fédéral d’un programme visant à faire face aux menaces environnementales qui pèsent sur les Grands Lacs. Selon le budget pour l’année 2018, son gouvernement cessera de verser des fonds à l’Initiative de restauration des Grands Lacs (IRGL), qui vise notamment à dépolluer certaines zones et à contrôler les espèces envahissantes.

Le gouvernement du Québec souhaite alimenter un consensus régional pour le développement durable et l’intégration régionale autour des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent.

1 commentaire
  • Jean-Pierre Grisé - Abonné 22 mars 2017 12 h 34

    Militer ou agir.

    Autant les Grands Lacs doivent etre surveiller,autant l'etat des eaux usées jetées dans les rivieres doit etre connu du peuple qui va boire cette eau.
    Parler pour ne rien dire pour se donner de l'importance :du miel pour attirer les mouches.
    Justin va surement convaincre Trump de changer d'idée...