Couillard à la recherche d'un nouvel élan

Philippe Couillard
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Philippe Couillard

Le gouvernement Couillard profitera du début de la prochaine année pour se donner une impulsion et un nouveau message avec un discours d’ouverture et un remaniement ministériel majeur.

C’est ce que l’on a confirmé dans l’entourage du premier ministre alors que la machine à rumeurs s’est emballée depuis quelques jours à l’Assemblée nationale.

La séquence des événements n’est pas arrêtée et le cabinet du premier ministre peaufinera sa stratégie d’ici janvier. La session parlementaire doit débuter le 7 février, et le remaniement pourrait avoir lieu avant cette date. De même, la session pourrait être prorogée et une nouvelle session s’ouvrirait avec un discours d’ouverture prononcée par le premier ministre. Ces gestes seront synchronisés avec la présentation du quatrième budget du ministre des Finances, Carlos Leitão.

Il est fréquent pour un gouvernement qui a franchi le cap de la mi-mandat de vouloir repartir sur de nouvelles bases. Le gouvernement Couillard tentera de se défaire de l’étiquette d’austérité qui lui colle au front en misant sur des mesures en économie et un réinvestissement, déjà amorcé mais accru, en santé et en éducation, sans oublier un nouveau plan de lutte contre la pauvreté que le premier ministre a évoqué à l’Assemblée nationale cette semaine.

Aucune décision n’est prise quant à la composition du prochain Conseil des ministres, mais Philippe Couillard pourra compter sur le retour de Pierre Moreau et sur l’arrivée de la nouvelle députée de Verdun, Isabelle Melançon, l’ancienne directrice de cabinet d’Hélène David alors qu’elle était ministre de la Culture et des Communications. On s’attend à ce que Carlos Leitão soit soulagé de la présidence du Conseil du trésor pour ne garder que le portefeuille des Finances.

À voir en vidéo