800 millions pour les sites miniers

Le gouvernement du Québec a confirmé mardi qu’il dépensera entre 620 et 800 millions de dollars de fonds publics afin de restaurer et de sécuriser les centaines de sites miniers abandonnés qui sont à la charge de l’État. Dans un premier temps, le gouvernement Couillard entend investir au moins 620 millions de dollars d’ici 2022, afin de « diminuer le passif environnemental minier » de 80 % en six ans. Mais les opérations de restauration devraient se poursuivre jusqu’en 2027. Il faut dire que l’État québécois a toujours à sa charge pas moins de 499 sites miniers abandonnés au fil des décennies par différentes entreprises et qui doivent être décontaminés, restaurés ou alors sécurisés. Ces sites se retrouvent dans plusieurs régions, dont le Nord-du-Québec, l’Outaouais, les Laurentides, l’Estrie, la Côte-Nord et l’Abitibi-Témiscamingue.

3 commentaires
  • Patrick Daganaud - Abonné 23 novembre 2016 08 h 14

    LES FINS DE L'AUSTÉRITÉ

    Chaque fois que le gouvernement libéral coupe des centaines de millions dans les bugets de l'éducation et de la santé, il semble que ce soit pour

    nettoyer les excréments de l'industrie minière.

    Imaginez 800 millions de plus en éducation et en santé!

    Le slogan bien connu subit une révision néolibérale : les minières sont DES POLLUEURS PAYÉS.

  • Bernard Terreault - Abonné 23 novembre 2016 08 h 19

    C'est nous qui allons payer par nos impôts

    Quand on tient compte de tout ces coûts, avons-nous vraiment fait une bonne affaire? Qu,est-ce que ces mines ont rapporté en termes de salaires, de rentrées fiscales?

  • Clermont Domingue - Abonné 23 novembre 2016 09 h 31

    De belles occasions pour les patronneux

    Les ristournes pour le Parti Libéral ne viennent pas de la rémunération des personnels de la santé et de l'éducation.