Couillard s’oppose à un quartier musulman en Montérégie

<p>Philippe Couillard a laissé entendre qu’un quartier musulman irait à l’encontre des valeurs d’intégration du gouvernement.</p>
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne

Philippe Couillard a laissé entendre qu’un quartier musulman irait à l’encontre des valeurs d’intégration du gouvernement.

Le premier ministre Philippe Couillard s’oppose à un projet de quartier musulman qui irait à l’encontre de la mixité préconisée par son gouvernement.

Le premier ministre a ainsi réagi, mardi, à un projet controversé de quartier musulman à Brossard, en Montérégie.

Lundi, son ministre de la Santé, Gaétan Barrette, qui représente la circonscription de La Pinière où se trouve Brossard, avait affirmé qu’il ne voyait aucun problème dans ce projet, le comparant au quartier chinois à Montréal. Mais il a fait volte-face mardi, déclarant à RDI qu’il s’opposait à ce que des habitations soient vendues sur la base d’une ségrégation religieuse.

Pour sa part, l’instigateur du projet, Nabil Warda, a dû se défendre de créer ainsi un ghetto par sa démarche.

En point de presse à la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Marrakech, au Maroc, M. Couillard a laissé entendre qu’un quartier musulman irait à l’encontre des valeurs d’intégration du gouvernement libéral.

« Il n’est pas question de faire de la discrimination, a-t-il déclaré. La discrimination, cela va dans tous les sens. L’inclusion va dans tous les sens. On favorise la mixité de l’habitation autant pour les communautés culturelles que pour les religions. C’est fondamental pour nous. »

15 commentaires
  • Gilles Théberge - Abonné 15 novembre 2016 08 h 01

    La mauvaise foi de Couillard ne durera pas plus longtemps que son gouvernement.

    Qui s'achève!

    • Nicole D. Sévigny - Abonnée 15 novembre 2016 08 h 47

      Il doit sentir venir la fin de son règne car de ces temps-ci, il prend souvent des vacances...à l'étranger... afin de défendre les intérêts de son peuple
      bien-aimé... Ah l'exotisme dans l'amour ou... vice et versa...sniff

    • Pierre Robineault - Abonné 15 novembre 2016 08 h 59

      Sa première réaction aurait dû être celle de demander pardon à madame Hudon-Pépin, ne trouvez-vous pas.

    • François Dugal - Inscrit 15 novembre 2016 11 h 20

      Désolé de vous contredire, mais des projections extrèmement sophistiquées montrent que le PLQ sera élu dans un avenir prochain, moyen et lointain. Ces projections montrent également que son pourcentage de votes augmentera avec le temps.
      Il y a des jours ou il faut regarder la réalité en face, monsieur Théberge.

    • Raymond Saint-Arnaud - Abonné 15 novembre 2016 13 h 59

      Ce même Couillard qui a passé des années en Arabie saoudite, le pays des femmes voilées, et des décapitations publiques: le pays de la charia.

  • Raynald Rouette - Abonné 15 novembre 2016 08 h 31

    Madame Fatima Houda Pépin a raison!


    Pourquoi les libéraux l'ont-ils foutu à la porte? Pourquoi font-ils la sourde oreille à ce qu'elle dit?

    Philippe Couillard et ses disciples ne rendent pas service au Québec en voulant à tout prix accomoder les intégristes musulmans. Ceux-ci ne veulent définitivement pas s'intégrer à une culture différente de la leur! À chaque jour qui passe, ils en font la démonstration. Que sont-ils venus faire au Québec, sachant l'opposition qu'ils y rencontreraient? N'y a-t-il pas suffisamment de troubles et de violence dans le monde à cause de cette religion?

    Il y a anguille sous roche... Il faut approfondir les motivations des fédéralistes du Québec et du Canada en entier.

    Y aurait-il un lien entre la mondialisation capitaliste et une conquête menée par l'Islam intégriste ? Le «pétrole» en est-il un enjeux?

    Non aux accommodements et non à la loi 62!

    Nous n'avons pas mis fin à l'intérisme catholique dans les années soixante pour permettre aujourd'hui à un intégrisme encore plus dommageable de s'implanter!

  • François Beaulne - Abonné 15 novembre 2016 08 h 43

    Ecoutez Fatima Houda-Pépin

    Sur cette question, comme sur plusieurs autres relatives à l'intégration des immigrants, notamment les maghrébins, je fais davantage confiance à l'expérience et au jugement de Madame Fatima Houda-Pépin, députée libérale de Brossard pendant plus de dix ans, elle même musulmane d'origine marocaine, qu'à l'opportunisme de circonstance des libéraux de Couillard. J'espère qu'un grand nombre de nos concitoyens auront vu son entrevue sur les ondes de Radio-Canada, hier soir, où elle expliquait dans le détail les tenants et aboutissants de ce projet de ghetto. Pas surprenant que Couillard l'ait écartée comme candidate de son parti dans La Pinière au profit de Barette qui. lui, n'y voit aucun inconvénient. Quand les Caquistes virent capot, ils virent à 180 degrés.

  • Jean-Pierre Martel - Abonné 15 novembre 2016 08 h 54

    Une girouette à la tête de l'État

    Les exceptions possibles en vertu de l’article 9 doivent être refusées « …si, compte tenu du contexte, des motifs portant sur la sécurité, l’identification ou le niveau de communication requis le justifient. »

    Dois-je comprendre que la conduite automobile avec la vue partiellement obstruée par une burka n’est pas un risque sécuritaire selon M. Couillard ?

    Le premier ministre croit-il inspirer la confiance en son jugement avec des déclarations aussi grossièrement mensongères.

    Il y une limite aux accommodements au-delà de laquelle on passe d’un accommodement raisonnable à un accommodement déraisonnable.

  • Sylvain Auclair - Abonné 15 novembre 2016 09 h 36

    Alors...

    Que va-t-il faire avec la communauté hassidique de Boisbriand (Tosh)?

    • François Beaulé - Abonné 15 novembre 2016 17 h 17

      Excellente remarque. Pourquoi le regroupement des hassidiques est-il permis et que celui de musulmans ne le serait pas ?

      Plusieurs maisons dans le bas d'Outremont sont systématiquement revendues à l'intérieur de la communauté hassidique. Ce ghetto est-il davantage admissible ?

      Le Premier ministre doit être cohérent avec toutes les communautés, sinon il est responsable de discrimination.

    • Jean-Charles Morin - Abonné 15 novembre 2016 21 h 54

      Comme d'habitude, Philippe Couillard dit n'importe quoi pour bien paraître: il ne dispose d'aucune base juridique pour s'opposer à ce type d'implantation ghettoisante qui est la marque depuis quarante ans de l'Amérique multiculturelle. Les nombreuses communautés hassidiques vivant repliées en autarcie, à Boisbriand et à Outremont depuis des années en sont la preuve manifeste. Et comme chacun sait: si c'est bon pour Pitou, c'est aussi bon pour Minou et tous les musulmans le savent.

      Et si d'aventure il esquisse le moindre geste à l'encontre des "communautés culturelles" (ce qui serait surprenant puisque ces mêmes individus constituent la clientèle privilégiée de sa formation politique), il trouvera à coup sûr Justin Trudeau, sa bande de Câlinours et la Cour suprême du Canada sur son chemin.

      C'est perdu d'avance. Bienvenue à la Casbah de Brossard! Allah Akbar!

    • Marc Therrien - Abonné 16 novembre 2016 12 h 09

      @ M. Beaulé. Peut-être parce qu'on craint moins la radicalisation des membres souffrants chez les hassidiques qui sont davantage refermés sur eux-mêmes, moins vindicatifs donc moins dérangeants pour l'ordre social établi.

      Pour le reste, je me demande si le PLQ désire vraiment gagner la prochaine élection. Me semble qu'il doit commencer à être fatigué de gérer ce genre de patates chaudes et qu'un séjour dans l'opposition pourrait être reposant.

      Marc Therrien