Trump a le mérite de se préoccuper du sort de la classe moyenne, selon François Legault

François Legault a repris ses critiques envers les chefs libéral et péquiste, les accusant d’élitisme.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne François Legault a repris ses critiques envers les chefs libéral et péquiste, les accusant d’élitisme.

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, n’aime pas le style de Donald Trump mais il croit qu’il y a des leçons à tirer de l’élection de l’homme d’affaires à la présidence des États-Unis.

« Il y a deux leçons à tirer. C’est que M. Trump s’est préoccupé du fait que la classe moyenne ne sent étouffée avec les impôts, M. Trump s’est préoccupé du fait qu’il y a une inquiétude face au terrorisme, face à la mauvaise intégration de certains immigrants. Ce sont des sujets que porte la CAQ », a affirmé François Legault dans une mêlée de presse à l’entrée du troisième congrès de la formation politique qui fêtera lundi le cinquième anniversaire de sa fondation.

« Je n’aime pas le style [de M. Trump] », a-t-il toutefois souligné. « Je n’aime pas [le fait] de tomber dans l’exagération, dans le simplisme, dans le populisme ». Il croit que Donald Trump a « dérapé quand il met tous les musulmans dans le même sac, quand il parle de bâtir un mur. Moi, je ne veux pas bâtir de mur autour du Québec. »

Pour le leader parlementaire de la CAQ, François Bonnardel, Donald Trump a le mérite d’avoir gagné l’élection. « Est-ce qu’on s’associe à un gagnant ? » s’est-il demandé. Tout en jugeant « ridicule » le rapprochement que font Philippe Couillard et Jean-François Lisée entre le président américain désigné et François Legault, François Bonnardel prédit qu’ils vont cesser de faire cette comparaison parce que Donald Trump, lui, a gagné ses élections.

François Legault a repris ses critiques envers les chefs libéral et péquiste, les accusant d’élitisme. Selon lui, « il faut être déconnecté, il faut regarder les Québécois de haut » pour rejeter les baisses d’impôt pour la classe moyenne, comme l’a fait Jean-François Lisée.

« Quand j’entends M. Couillard me faire la morale parce que je propose des mesures pour mieux intégrer les immigrants, bien, lui aussi, il est hautain, il est condescendant », a-t-il poursuivi.

Sondage favorable

Par ailleurs, tant François Legault que François Bonnardel se sont réjouis de la montée de la CAQ — une progression de 2 points pour atteindre 25 % — dans un sondage Léger Marketing publié dans le Devoir samedi. « En cinq ans, le Québec a quand même accepté la présence de la CAQ », a dit le chef caquiste.

« C’est une très bonne nouvelle », a dit le leader parlementaire. « Faut croire que l’effet Lisée est déjà mis de côté. »

10 commentaires
  • Louise Collette - Abonnée 12 novembre 2016 13 h 17

    Trump préoccupé...

    <<Préoccupé du fait que la classe moyenne se sente étouffée par les impôts>> bin oui tiens, Trump n'est pas préoccupé du tout sauf pour ses propres impôts à lui mais il a réglé ça, facile, il ne les paie pas et voilà !!
    On n'est pas dupes, il ne s'inquiète pas pour les autres, il a un super ego et il s'intéresse à lui point final..ah oui j'oubliais, pourquoi est-il là ? pour le pouvoir avec un grand P bien sûr.
    Et sous sa gouverne ils vont se remettre à polluer comme ce n'est pas permis...ça me décourage et me fait terriblement peur de le voir là où il est rendu. Je m'arrête ici ce serait trop long de poursuivre.

  • Patrick Daganaud - Abonné 12 novembre 2016 14 h 09

    CAQUETAGE GROTESQUE

    Analyses simplistes.

    Récupération honteuse!

    Un petit rappel (Trump, 1998) :
    « Si je devais me présenter, je me présenterais comme républicain. Ils sont le groupe le plus stupide des électeurs. Ils croient n’importe quoi sur « Fox news ». Je pourrais mentir et ils me croiraient encore. Je parie que les votes seraient terrifiants. »

    Un pronostic (Legault, 2016) :
    « Puisque je vais me présenter, je vais me présenter comme nationaliste-fédéraliste. Les électeurs que je veux rallier sont le groupe le plus stupide des électeurs. Ils croient n’importe quoi sur « coalitionavenirquebec.org/fr/». Je pourrais mentir et ils me croiraient encore. Je parie que les votes vont être terrifiants. »

    • Alain Massicotte - Abonné 12 novembre 2016 20 h 18

      Très juste votre commentaire Bravo!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Jean-Marc Simard - Abonné 13 novembre 2016 02 h 36

      D'accord avec vous...Legault ne devrait pas trop s'inspirer d'un Trump...Ça regarde très mal...

  • Maryse Veilleux - Abonnée 12 novembre 2016 14 h 24

    Pathétique comme position

    Monsieur Legault démontre un gros manque de jugement par de telles remarques alors que monsieur Trump fait parti des gens très riche. Surtout cela démontre une certaine insensibilité face au fait que monsieur Trump a basé sa campagne sur des propos haineux....

  • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 12 novembre 2016 15 h 46

    … bonnes Nouvelles-NewS !

    « C’est une très bonne nouvelle » ; « Faut croire que l’effet Lisée est déjà mis de côté. » (François Bonnardel, leader parlementaire, CAQ)

    De côté ou selon, JFL demeure une de ces rares personnes qui croient tant qu’aux mauvaises qu’aux …

    … bonnes Nouvelles-NewS ! – 12 nov 2016 -

  • Colette Pagé - Inscrite 12 novembre 2016 18 h 33

    Naïveté du chef de la CAQ.

    Qui croira que ce milliardaire mégalomane qui s'empressera à la première occasion de réduire l'impôt des plus riches défendra la classe moyenne.

    Ce slogan a servi ses intérêts le temps de la campagne électotrale.

    Une fois élu , comme les autres avant lui, il penchera du côté de Wall Street, des banques et des lobbys. Ainsi va la vie à Washington ! The show must go on.