Catherine Fournier sera la candidate du PQ dans Marie-Victorin

L’économiste Catherine Fournier avait déjà tenté en vain de faire son entrée aux Communes sous la bannière du Bloc québécois.
Photo: La Presse canadienne / HO / Denis Girard L’économiste Catherine Fournier avait déjà tenté en vain de faire son entrée aux Communes sous la bannière du Bloc québécois.

Longueuil — L’économiste Catherine Fournier a été choisie comme candidate du Parti québécois dans la circonscription provinciale de Marie-Victorin, qui avait été laissée vacante après la démission du député Bernard Drainville.

L’investiture péquiste était très convoitée puisque six candidats étaient en lice au départ.

Outre Catherine Fournier, les aspirants au poste étaient la comédienne Sophie Stanké, le gestionnaire financier Philippe Cloutier, le syndicaliste Nicolas Dionne, l’ancien journaliste Carl Gilbert et le juriste Mathieu Marcotte.

Au terme de deux scrutins, aucun candidat n’était parvenu à obtenir les appuis d’une majorité de votants. Un troisième tour a donc eu lieu dimanche après-midi et deux candidats y ont participé, à savoir M. Cloutier et Mme Fournier.

C’est finalement Catherine Fournier qui est parvenue à gagner. Cette dernière avait déjà tenté en vain de faire son entrée aux Communes sous la bannière du Bloc québécois.

La date de l’élection partielle dans la circonscription de Marie-Victorin n’a pas encore été déterminée.

2 commentaires
  • Tristan Roy - Abonné 18 septembre 2016 11 h 50

    Abscence de leadership

    Ça atteste surtout de l'abscence de leadership au PQ, ce qui est normal en temps de course au leadership.

    Il serait intéressant de savoir si certains de ces candidats sont impliqués dans la course à la chefferie, justement. Et si l'association de comté a pris position dans la course à la chefferie.

  • Bernard Terreault - Abonné 19 septembre 2016 13 h 09

    Erreurs à corriger + commentaire

    Le journaliste a été mal informé. Cloutier est prof de philo, Dionne restaurateur.
    Par ailleurs, concernant la gagnante, on verra sa performance en chambre comme dans le comté comme éventuelle députée, mais elle a au moins, en plus de ses qualités intellectuelles, ces atouts de posséder une énergie débordante, et d'avoir réuni autour de sa candidature toute une équipe enthousiaste qui a convaincu les membres même si elle n'était pas plus connue que les autres candidats au départ.