Un sommet sectoriel sur Montréal?

Dans une lettre ouverte au premier ministre Jean Charest, Coalition Montréal (CM), qui regroupe 200 personnalités montréalaises opposées aux défusions, demande que le gouvernement ajoute un sommet sectoriel sur Montréal aux quatre déjà prévus sur la santé, l'éducation, la famille et le développement économique.

Coalition Montréal fait valoir l'importance des grandes agglomérations urbaines «dans le développement économique, culturel et social des nations» en notre ère d'économie du savoir. La lettre, que Le Devoir publiera demain, est signée par six des sept instigateurs de la coalition: Simon Brault, président de Culture Montréal, Benoit Labonté, président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Robert Lacroix, recteur de l'Université de Montréal, Phyllis Lambert, présidente du Centre canadien d'architecture, Nancy Neamtan, présidente du Chantier de l'économie sociale, et Philip O'Brien, administrateur de sociétés et fondateur de Devencore.Depuis son flamboyant lancement, le 19 novembre dernier, CM n'avait que très peu fait parler d'elle.