Couillard « perd les pédales » quand il parle d’immigration, selon Legault

<p>La CAQ veut abaisser de 20 % le seuil d’immigration, de 50 000 à 40 000 nouveaux arrivants par an.</p>
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne

La CAQ veut abaisser de 20 % le seuil d’immigration, de 50 000 à 40 000 nouveaux arrivants par an.

« On a un premier ministre qui est désespéré, chaque fois que M. Couillard parle d’immigration, on dirait qu’il perd les pédales », a déclaré le chef caquiste François Legault mardi.

Il a répliqué ainsi aux accusations du premier ministre qui l’avait comparé, la veille, au controversé candidat républicain Donald Trump.

M. Couillard réagissait alors aux déclarations de son adversaire caquiste sur le burkini. M. Legault avait laissé entendre lundi que les adeptes du burkini pourraient se voir refuser la citoyenneté sous un gouvernement caquiste.

Le test de valeurs que veut imposer la CAQ aux nouveaux arrivants comporterait des questions sur l’égalité homme-femme et le demandeur qui échoue ne pourrait devenir citoyen au Québec, avait déclaré M. Legault.

Après avoir été comparé à Donald Trump, M. Legault avait d’abord indiqué que cela lui était égal. Toutefois, mardi matin, devant ses députés réunis à Saint-Jérôme pour préparer la rentrée parlementaire, le chef caquiste a dit qu’« on ne se laissera pas insulter par le premier ministre ».

C’est alors qu’il a déclaré que le premier ministre était « désespéré » et qu’il « perd les pédales » quand il parle d’immigration.

En mars, M. Couillard avait déjà accusé le chef de la CAQ de « souffler sur les braises de l’intolérance » parce qu’il remettait en question une hausse éventuelle du seuil d’immigration au Québec.

D’ailleurs, mardi, la Coalition avenir Québec (CAQ) a fait connaître sa nouvelle proposition, soit d’accueillir moins d’immigrants : le parti veut abaisser de 20 % le seuil d’immigration, de 50 000 à 40 000 nouveaux arrivants par an.

Une source du parti a confirmé la proposition de la CAQ mardi matin en précisant qu’il s’agirait d’une « baisse responsable ».

En avril, la ministre de l’Immigration, Kathleen Weil, avait affirmé en chambre qu’elle visait plutôt la stabilité pour 2017, à 50 000 par an.

3 commentaires
  • Michel Blondin - Abonné 30 août 2016 10 h 23

    Perdre le pétalles

    La ministre de l'Immigration, Kathleen Veil est comme le loup dans la bergerie.
    Ancienne avocate et militante d'organisation Anglos contre la loi 101, elle veille au grain de la francophilie alors qu'elle cache son ancienne francophobie sous l'oeil attentif du chef du méchoui du cent cinquantième festin.

    Elle a beau pédaler pour démontrer le contraire, elle en perd les pétales, ce que d'aucuns l'informent, oreilles mal entendants, que Couillard perd les pédales.

  • Pierre Bernier - Abonné 30 août 2016 11 h 32

    Pédagogie... ou confusion simpliste ?

    "... qui échoue ne pourrait devenir citoyen au Québec" !

    Le simplisme ou la confusion des genres n'a pas de place en cette matière.

    Faut dire qu'il faudrait préalablement que la constitution prévoie un statut de "citoyenneté québécoise" dont l'application relève de l'État québécois.

  • Patrick Daganaud - Abonné 30 août 2016 13 h 28

    Bébé Trump et Junior Trump se chicanent

    Couillard « perd les pédales », dit Bébé Trump.

    Constat tardif : ça fait une maudite secousse!

    Couillard (Junior Trump) compare Bébé à Trump, l'un de ses pères spirituels.

    C’est l’hôpital qui se fout de la charité : même philosophie politique, même génétique : syndrôme de l'alphabet fragile!