Véronique Hivon suspend ses activités en raison d'une labyrinthite

Véronique Hivon, en pleine campagne pour la chefferie du Parti québécois, a été mise en arrêt temporairement.
Photo: Annik MH De Carufel Archives Le Devoir Véronique Hivon, en pleine campagne pour la chefferie du Parti québécois, a été mise en arrêt temporairement.

La députée du Parti québécois (PQ) Véronique Hivon est forcée de suspendre ses activités en raison d’une labyrinthite, une inflammation de l’oreille interne qui provoque des vertiges et des nausées.
 

L’aspirante-chef péquiste suspend temporairement ses activités, après avoir consulté son médecin ce jeudi. La députée de 46 ans doit rester au repos complet pour venir à bout de la maladie, dont le temps de guérison est habituellement entre cinq et six jours.
 

« Je lui ai parlé tout à l’heure. Elle est indisposée, mais son état est sous contrôle », indique Pascale Sévigny, attachée de presse de Véronique Hivon.
 

La députée souffre des symptômes habituels associés à la labyrinthite : vertiges, perte d’équilibre, perte de l’orientation et nausées. Il est possible que la maladie soit une conséquence d’une récente infection à la gorge, selon Mme Sévigny.
 

Cet arrêt forcé de Véronique Hivon, qui mène en ce moment sa campagne pour la chefferie du Parti québécois, survient avant le sprint final de la course, qui connaîtra son dénouement le 7 octobre avec l’élection du prochain chef péquiste.

Les cinq candidats ont jusqu’au 7 septembre pour vendre des cartes de membre à leurs partisans. L'équipe de Véronique Hivon continue la campagne malgré l'absence temporaire de la candidate.

À voir en vidéo