Les officiers du Bloc n’appuieront aucun candidat

Le leader parlementaire du Bloc québécois, Luc Thériault
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir Le leader parlementaire du Bloc québécois, Luc Thériault

Tous les officiers du Bloc québécois resteront neutres dans l’actuelle course à la direction du Parti québécois, dont la période de mise en candidature s’est achevée le 30 juin.

Le leader parlementaire du Bloc, Luc Thériault, souligne que le mot d’ordre a été donné au chef, au whip, au président du caucus et au leader parlementaire de ne pas s’immiscer dans la course.

M. Thériault précise que ses collègues députés peuvent de leur côté prendre position pour le candidat de leur choix, s’ils le désirent.

Luc Thériault souligne que le Bloc est une coalition d’indépendantistes provenant d’Option nationale, de Québec solidaire, du Parti québécois et même de la Coalition avenir Québec, et qu’il serait mal avisé pour ses « ténors » de s’engager activement pour l’un ou l’autre des candidats à la succession de Pierre Karl Péladeau au PQ.

Cinq candidats

La période de mise en candidature dans le cadre de la course à la direction s’est terminée le 30 juin, date limite à laquelle les candidats devaient avoir répondu aux critères établis par le parti.

Ils devaient notamment déposer une liste de 1500 appuis et une somme de 10 000 $. Une somme identique sera exigée avant la fin du mois d’août.

La direction du PQ annoncera ce lundi les candidatures qui ont été reçues et validées. Du même coup, la course sera officiellement lancée.

Cinq candidats se feront vraisemblablement la lutte, soit les députés Alexandre Cloutier, Martine Ouellet, Véronique Hivon et Jean-François Lisée, de même que l’avocat Paul Saint-Pierre Plamondon.

 

5
Nombre de candidats qui avaient déposé leur bulletin de candidature à la date limite, le 30 juin.