Caucus libéral extraordinaire lundi: pas de discorde dit Couillard

Québec — Un caucus extraordinaire du Parti libéral du Québec se tiendra lundi au parc de la chute Montmorency, à Québec.

Le premier ministre Philippe Couillard a justifié la tenue de ce caucus par le fait que les députés ont peu de temps dans les réunions quotidiennes pour avoir de « bonnes discussions politiques ».

Il rejette les allégations de la Coalition avenir Québec à l’effet que ce caucus sera une occasion de « laver son linge sale en famille et d’apaiser l’aile parlementaire » où régnerait la discorde. M. Couillard explique que ses députés sentent le besoin d’avoir ce genre de rencontre de façon régulière, « où tout le monde peut s’exprimer ».

Selon la CAQ, le dossier d’Uber, le projet de loi sur le registre des armes à feu, le virage vert du premier ministre concernant les hydrocarbures à l’île d’Anticosti, ainsi que la gestion de la crise au ministère des Transports, sont autant de sujets qui ont provoqué de la dissension.

Le chef intérimaire du Parti québécois Sylvain Gaudreault a lui aussi souligné la singularité de ce caucus spécial « tenu en pleine session [parlementaire] ». « C’est quand même un caucus qui a été convoqué dans la précipitation, à huis clos […] Ce n’est pas un caucus qui est poussé par un excès de bonne humeur », a-t-il illustré, lors d’une mêlée de presse à l’occasion d’une rencontre entre les députés et militants péquistes réunis dimanche à Drummondville. « Le chef du Parti libéral et premier ministre ne fait pas totalement l’unanimité autour de lui », a-t-il ajouté, citant en exemple les récentes perturbations au ministère des Transports.

2 commentaires
  • François Dugal - Inscrit 29 mai 2016 11 h 54

    Le mot du préfet de discipline

    Le "préfet de discipline" va rappeler aux députés libéraux le "modus vivendi" de ce grand parti qu'est le PLQ, ce qui lui assurera l'exercice du pouvoir pour les 25 prochaines années, minimum.

  • Patrick Daganaud - Abonné 30 mai 2016 09 h 52

    Enfin Couillard le reconnaît : il sème la discorde

    Ainsi Couillard reconnaît-il publiquement qu'il fait des « pas » de discorde et il a décidé de les transporter aujourd'hui au caucus libéral de la chute extraordinaire des Mots-mentis-et-rancis


    Je ne connais pas d'eau de javel assez puissante pour laver le linge sale libéral. La chute elle-même n'y suffira pas. Pas plus que toutes les lavandières du Portugal.

    Je pense qu'il y a un problème majeur quand le corps libéral salit le linge plus vite que ce dernier ne peut être nettoyé.
    C'est alors un signe que la crasse est produite en surabondance. On prétend que c'est hormonal.

    Un fautif possible : Barrette et sa débarbouillette...N'a-t-il pas songé à la partager?

    Un remède, pas vraiment.
    Une chanson à boire :
    « Lavez, lavez !
    Savez-vous savonner?
    Lavez, lavez !
    Les carreaux, les pavés !
    Lavez, lavez !
    Faut pas lever le pied
    Lavez, lavez !
    Tout ce que vous avez. »

    Vous aurez beau vous brosser les dents avec du savon, ça va toujours sortir sale!