En bref - Une enquête est nécessaire

D'une voix commune, une coalition d'organismes communautaires et le chef de l'Action démocratique du Québec, Mario Dumont, ont réclamé une fois de plus la tenue d'une commission d'enquête publique pour faire la lumière sur les conditions de vie des personnes vivant en centres d'hébergement au Québec.

La Fédération de l'âge d'or, l'Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et pré-retraitées (AQDPR) ainsi que la Fédération québécoise des sociétés alzheimer ont joint leurs voix à celle du chef de l'ADQ pour réclamer plus qu'une «tournée» dans les CHSLD, promise avant Noël par le ministre de la Santé, Philippe Couillard. «Des visites dans les CHSLD annoncées 24 heures à l'avance ne donneront pas grand-chose pour provoquer des changements en profondeur», a affirmé hier Ernest Boyer, président de la FADOQ, qui compare les mesures ministérielles à un cataplasme. Selon Mario Dumont, il faut une enquête similaire à celle de la commission Parent, réalisée sur le système d'éducation au début des années 60, pour engager une véritable réflexion collective, notamment sur les valeurs du réseau d'hébergement, l'efficacité du processus de plaintes et les critères d'embauche du personnel.