Line Beauchamp nommée déléguée générale du Québec à Paris

Line Beauchamp, âgée de 53 ans, a été députée de 1998 à 2012, d’abord pour la circonscription montréalaise de Sauvé, puis de Bourassa-Sauvé.
Photo: Annick MH de Carufel Archives Le Devoir Line Beauchamp, âgée de 53 ans, a été députée de 1998 à 2012, d’abord pour la circonscription montréalaise de Sauvé, puis de Bourassa-Sauvé.

L’ex-ministre libérale Line Beauchamp est nommée déléguée générale du Québec à Paris et Julie Miville-Dechêne devient représentante du Québec au sein de la Délégation permanente du Canada auprès de l’UNESCO, également à Paris.

Par ce jeu de chaises musicales parisiennes, Mme Miville-Dechêne, qui est actuellement présidente du Conseil du statut de la femme, prend le poste qu’avait Mme Beauchamp depuis 2014.

C’est actuellement Michel Robitaille qui est en poste comme délégué général du Québec dans la capitale française.

Les deux femmes occuperont leurs nouvelles fonctions à partir du 22 août, a fait savoir le gouvernement québécois mercredi. « Je suis très fière que ces deux femmes remarquables soient maintenant appelées à assumer des postes aussi importants au sein de la diplomatie québécoise. Je sais qu’elles porteront haut et fort la voix du Québec en France et auprès des États membres de l’UNESCO », a déclaré dans un communiqué la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre.

Expérience

Mme Beauchamp, âgée de 53 ans, a été députée de 1998 à 2012, d’abord pour la circonscription montréalaise de Sauvé, puis de Bourassa-Sauvé.

À partir de 2003, elle a été tour à tour ministre de la Culture, de l’Environnement, de l’Éducation, ainsi que vice-première ministre du Québec à partir du 7 septembre 2011, à la suite de la démission de Nathalie Normandeau.

Mme Beauchamp avait ensuite démissionné du cabinet le 14 mai 2012, ainsi que de son poste de députée, alors qu’elle se trouvait en pleine tourmente du conflit étudiant.

Quant à Julie Miville-Dechêne, âgée de 56 ans, elle a fait carrière comme journaliste à Radio-Canada pendant près de 30 ans et y a aussi occupé la fonction d’ombudsman des Services français de 2007 à 2011, devenant la première femme à occuper ce poste.

Elle avait été nommée par le gouvernement du Québec à la tête du Conseil du statut de la femme en 2011.

À voir en vidéo