Couillard défend l’intégrité du gouvernement Charest

Le premier ministre Philippe Couillard n’a « jamais rien vu d’autre » qu’un gouvernement honnête et intègre quand il a servi sous Jean Charest.

Il a réagi ainsi vendredi aux déclarations de l’ancien premier ministre libéral, qui avait affirmé lundi qu’il avait dirigé un gouvernement « honnête et intègre », malgré les soupçons, les allégations et les accusations qui entachent certains anciens membres de son cabinet.

Rappelons que l’ex-vice première ministre Nathalie Normandeau a été arrêtée en mars par l’Unité permanente anticorruption, tandis que le président du Conseil du trésor, Sam Hamad, a dû démissionner la semaine dernière en raison d’allégations de trafic d’influence.

Il s’agissait de deux anciens ministres du gouvernement Charest, tout comme M. Couillard, qui a été ministre de la Santé de 2003 à 2008.

Or, dans un point de presse en marge d’un discours à Lévis, M. Couillard a soutenu qu’il n’a été témoin que de pratiques exemplaires dans l’exercice de ses fonctions de ministre du cabinet Charest.

Il a dit que le gouvernement libéral de l’époque était honnête et intègre.

« Moi je n’ai jamais rien vu d’autre que ça. Il n’y a jamais personne qui est venu me voir pour me parler de projets en échange de contributions financières, ce qu’on lit parfois dans les journaux. C’est jamais arrivé », a-t-il déclaré.

À voir en vidéo