Québec ouvre la porte aux toilettes à compost

Le ministre Heurtel veut remanier le Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées.
Photo: iStock Le ministre Heurtel veut remanier le Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées.

Le gouvernement québécois souhaite dépoussiérer le Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées.

Québec veut ainsi remanier le Règlement pour y intégrer une série de solutions incluant par exemple la mise en place de réservoirs étanches permettant d’emmagasiner l’ensemble des eaux usées des maisons avant qu’elles ne soient vidangées et évacuées, ainsi que l’aménagement de toilettes sans eau ni effluent pour transformer les matières fécales en compost.

Le projet de modification apparaîtra dans la Gazette officielle du Québec pendant 60 jours. Durant cette période, les citoyens auront l’occasion d’émettre des commentaires et d’exprimer leurs réserves à son sujet.

Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, semble avoir bon espoir de voir les idées mises en avant par son gouvernement jouir d’un solide appui populaire pour des raisons fort simples. « Les solutions […] sont éprouvées et se veulent pérennes et durables. Elles visent à protéger l’environnement et la santé de la population », a-t-il souligné.

Le député libéral d’Abitibi-Est Guy Bourgeois estime que M. Heurtel a fait ses devoirs pour s’assurer que ce qui est proposé colle aux besoins des gens. « La modification réglementaire annoncée aujourd’hui [dimanche] est le fruit d’un travail important de concertation », a-t-il fait valoir.

D’autres solutions

David Heurtel a mentionné qu’au cours des plus récentes années, il a eu l’occasion de parcourir le Québec et que les mêmes propos étaient constamment formulés par les uns et les autres. « Chaque fois que je m’assoyais avec des maires, des préfets, des conseillers municipaux, des citoyens, ce qui revenait, c’était que l’application de ce règlement était difficile […], que les solutions permises étaient mal adaptées à certaines réalités et que des coûts très, très élevés [y étaient associés] », a-t-il rapporté.

« On se retrouvait avec des situations où des propriétaires avaient des maisons qui valaient 30 000, 35 000 ou 40 000 $ et ils devaient parfois dépenser des sommes comparables pour mettre en place des installations respectant les normes », a-t-il déploré.

M. Heurtel a soutenu que les nouvelles propositions de son gouvernement sont « beaucoup plus abordables » et il a spécifié qu’il ne s’agissait que d’un début. Le ministre prévoit une nouvelle mise à jour encore plus inclusive pour l’hiver 2017.

2 commentaires
  • Jean-françois Mellon - Abonné 11 avril 2016 08 h 59

    La loi actuelle est i pour qui ?

    Je suis obligé par la loi d avoir un contrat d entretien-controle pour mon système privé (Ecoflo) qui traite les eaux usées de ma résidence isolée Cout $477/an(taxes incluses) plus un changement de la tourbe tous les 8 ans environ (environ 2000 dollars) C est cher
    Je ne peux pas faire jouer la concurrence ,seule Premier Tech le fait dans la région La loi dit une visite "tous les 6 mois" Or Premier -Tech vient quand elle peut (jamais en hiver,ce qui est logique)soit mai et octobre Alors pourqoi pas une seule visite d entretien-controle par an ?Ça couperait la facture en deux
    Une année,mes résultats n étaient pas conformes Je m attendais donc à des avertissements de ma municipalité "Non monsieur,m explique Premier Tech ,la loi vous oblige à etre sous contrat avec nous ,mais les résultats des analyses vous appartiennent,ils ne sont pas envoyés à votre municipalité"!!! Donc l important ,selon la loi, est que je paie Premier Tech régulièrement et non que mon systeme soit non-polluant??!! Curieux ,curieux Le grand gagnant me semble Premier Tech et pas l'environnement

  • Donald Bordeleau - Abonné 11 avril 2016 21 h 37

    Pourquoi pas un petit marais filtrants, plus économique

    La firme Premier Tech est la première sur les rangs pour obtenir tous les contrats pour son Ecoflo à 40,000$ soufflé à l'hélium.



    Un merci à MYC et Monsieur Hamad.



    Pourquoi avoir annoncé ce programme en Abitibie?



    Il ya bien d'autres solutions plus économique. Un marais filtrant peu dispendieux entre autre.