Roche Groupe-Conseil visé

Roche Groupe-Conseil, désormais connu sous le nom de Norda Stelo, est déjà visé par des accusations de fraudes fiscales déposées plus tôt cette semaine.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Roche Groupe-Conseil, désormais connu sous le nom de Norda Stelo, est déjà visé par des accusations de fraudes fiscales déposées plus tôt cette semaine.

La frappe de l’UPAC est un nouveau coup dur pour une entreprise déjà visée par des accusations de fraudes fiscales déposées plus tôt cette semaine. Roche Groupe-Conseil, désormais connue sous le nom de Norda Stelo, est née il y a plus de 50 ans. La réputation de l’entreprise a été mise à mal au cours des dernières années, notamment lors de la commission Charbonneau. Pendant les audiences, le public a appris que son personnel a versé aux trois grands partis provinciaux des dons totalisant plusieurs centaines de milliers de dollars au cours des années 2000.

13 février 2007

Attribution d’une subvention de 11 millions de dollars à la Ville de Boisbriand par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du Territoire (MAMROT), dirigé par Nathalie Normandeau, pour la réfection et l’agrandissement de son usine de traitement des eaux. Les travaux seront réalisés par la compagnie Infrabec de Lino Zambito et par la firme Roche.

Novembre 2008

Cocktail de financement annuel de Nathalie Normandeau. L’entrepreneur en construction Lino Zambito achète pour 10 000 $ de billets à la demande de France Michaud, la vice-présidente de la firme de génie-conseil Roche.

7 avril 2010

Perquisition de l’escouade Marteau dans les bureaux de Roche.

3 février 2011

Arrestation par l’escouade Marteau de sept personnes, dont Lino Zambito, France Michaud et l’ancienne mairesse de Boisbriand de 2005 à 2009 Sylvie St-Jean, en lien avec le dossier de l’usine de traitement des eaux de Boisbriand.

16 février 2011

Création de l’Unité permanente anticorruption (UPAC).

6 septembre 2011

La vice-première ministre du Québec et ministre des Affaires municipales Nathalie Normandeau annonce son retrait de la vie politique.

19 octobre 2011

Le premier ministre Jean Charest met sur pied une commission d’enquête chargée de faire la lumière sur de possibles activités de collusion et de corruption dans l’industrie de la construction. La présidence de la commission est confiée à la juge France Charbonneau.

6 mai 2014

Perquisition de l’UPAC à l’Hôtel de Ville de Gaspé dans le cadre d’une enquête sur l’ancien maire François Roussy, pour lequel la firme Roche a remboursé une partie des frais d’un voyage en France.

18 juin 2014

Témoignage de Nathalie Normandeau à la commission Charbonneau.

15 septembre 2015

France Michaud et l’ancien maire de Boisbriand de 1998 à 2005 Robert Poirier sont reconnus coupables de fraude dans le dossier de l’usine d’épuration des eaux de la municipalité.

24 novembre 2015

Dépôt du rapport Charbonneau après quatre ans de travaux. Le commissaire Renaud Lachance exprime son désaccord avec la présidente sur l’existence d’un lien entre le financement des partis politiques et l’octroi de contrats par le gouvernement du Québec.

14 mars 2016

L’UPAC dépose 67 chefs d’accusation à l’endroit de la firme Roche — rebaptisée Norda Stelo — et de la firme Pluritec sur des cas présumés de fraude fiscale.

17 mars 2016

L’UPAC procède à l’arrestation des ex-libéraux Nathalie Normandeau, Marc-Yvan Côté et Bruno Lortie, des anciens représentants de Roche France Michaud et Mario Martel, d’un ancien employé du Parti québécois, Ernest Murray, et de l’ex-maire de Gaspé François Roussy.


730 000 $
Contributions versées au Parti libéral du Québec, au Parti québécois et à l’ADQ par des employés et des proches de la firme Roche entre 1998 et 2011.
1 commentaire
  • Daniel Rioux - Abonné 18 mars 2016 08 h 28

    Pas surpris, il en reste beaucoup à venir...