Retenir les étudiants étrangers au Québec

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Québec — Actuellement, le quart des étudiants étrangers finissent par déposer une demande pour obtenir leur certificat de sélection au Québec et le gouvernement trouve que ce n’est pas assez. D’où un investissement de 2 millions sur trois ans dans un projet de « rétention » de Montréal International et un autre de « soutien entrepreneurial » à HEC (« entrePrism »). Les fonds dédiés à Montréal International iront à de la sensibilisation à l’université pour s’assurer que les étudiants intéressés sont pris en charge et épaulés dans leurs démarches. L’aide à entrePrism permettra quant à elle d’accompagner les étudiants dans leur démarrage d’entreprise et de développer de nouveaux outils pour leur venir en aide. HEC constate une « très forte demande d’accompagnement entrepreneuriale » à l’heure actuelle.